Accueil Belgique Politique

Pourquoi la loi climat a un pied dans la tombe

Il n’y aura pas de révision de la Constitution pour introduire le thème du climat. Le sort de la loi spéciale climat semble scellé.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

L’extrême-onction n’est pas administrée, mais le patient est bel et bien condamné. Il n’y aura pas de révision de la Constitution prévoyant que toutes les entités belges « coopèrent à une politique climatique efficace » et fixent des objectifs et modalités dans une loi adoptée à une majorité spéciale.

Pour réviser la Constitution, il faut une majorité des deux tiers à la Chambre et au Sénat. Mardi, en commission parlementaire, le VLD et le MR se sont prononcés contre cette idée. Avec les voix de la N-VA et celles du CD&V qui reste flou sur la question se forme ainsi une minorité qui empêchera la révision proposée par Ecolo-Groen, PS-SP.A, Défi et le CDH.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par PAEME FREDERIC, mercredi 20 mars 2019, 6:59

    Plus de la moitié des sondés sont pour la loi climat... Mais je peux vous dire que 100 % d'entre eux seront contre l'obligation d'abandonner la voiture, contre les péages urbains, s'opposeront aux éoliennes qui vont leur gâcher la vue...

  • Posté par Jaumotte Christian, mercredi 20 mars 2019, 0:06

    L’interligne est toujours très intéressant en politique : en voici un exemple très parlant. Quand des partis parlent d’écologie et en mette dans leur programme dans le but de verdir leur message sans volonté réelle de changer les choses, voilà à quoi on arrive.

  • Posté par Pirson Pierre, mardi 19 mars 2019, 23:12

    Nullet se fâche. J ai peur....

  • Posté par GODFROID Thierry, mardi 19 mars 2019, 17:34

    Les "démocrates" gauchistes savent-ils ce que signifie "Etat de Droit". Non bien sûr, seules leur suffisance et politique liberticide compte pour eux ...

  • Posté par Deckers Björn, mardi 19 mars 2019, 20:36

    Quelle caricature. Voulez vous me dire en quoi la loi spéciale climat est un problème pour l'état de droit? Ou alors la procédure? Il ne suffit pas de hurler à l'atteinte à l'état de droit pour avoir raison. Encore faut-il énoncer les principes de l'état de droit qui serait bafoués. Et je vous souhaite bien du plaisir pour en trouver, bonne nuit de recherche. Quand à la politique liberticide, ce n'est pas la droite liberticide sortante qui a maintenu la pénalisation de l'avortement et de la manière la plus cynique de donner quel que leçon que ce soit en la matière! Et je ne parle pas de la politique foncièrement sécuritaire et liberticide du gouvernement sortant. Si la droite même soit disant "libérale" avait des leçons à donner en la matière, ça se saurait!

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs