Guy Verhofstadt et Margrethe Vestager parmi la «team Europe» des libéraux

© Belga
© Belga

L’information ne devait être rendue publique que jeudi par les chefs d’Etat ou de gouvernement libéraux lorsqu’ils se réuniront en marge du sommet UE de cette fin de semaine: l’identité de ceux et celles qui composeront la «team Europe». Il s’agit de ce groupe de dirigeants de premier plan que l’ALDE avancera comme candidats aux hauts postes européens qui seront distribués lors de la prochaine législature européenne. A la différence des autres grandes familles politiques, l’ALDE a décidé d’abandonner le système des «spitzenkandidaten», cette désignation de candidats uniques pour la prochaine présidence de la Commission européenne. Mais l’affaire a été éventée ce mardi par le quotidien NRC Handelsblad, avec toutefois quelques erreurs ou imprécisions que Le Soir est en mesure de rectifier.

La «team Europe» qu’annonceront les chefs de gouvernement libéraux comprendra les personnalités suivantes: la commissaire européenne danoise Margrethe Vestager; l’ex-Premier ministre belge et actuel chef du groupe ALDE au Parlement européen Guy Verhofstadt (Open VLD); l’Espagnol Luis Garicano, un professeur d’économie membre du parti Ciudadanos et vice-président de l’ALDE; l’Allemande Nicola Beer, actuelle secrétaire générale du FDP; l’Italienne Emma Bonnino, ex-ministre des Affaires étrangères radicale qui a cofondé le parti pro-européen Piu Europa; la Slovène Violeta Bulc, actuelle commissaire européenne aux Transports; et enfin l’universitaire hongroise Katalin Cseh, du parti Momentum.

► Les explications derrière ce casting sur Le Soir+

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. parlement (3)

    Les ex-députés fédéraux se ruent vers les indemnités de sortie

  2. NETHYS

    Nethys: après le grand déballage, des questions en suspens

  3. pluie_0

    Woody Allen au «Soir»: «Tant que je pourrai tourner, je le ferai partout où je peux»

La chronique
  • Réchauffement climatique: la faillite de la démocratie

    Avec les manifestations des jeunes pour le climat, au printemps, certains ont cru que la démocratie allait faire la preuve de son efficacité en matière environnementale. Après des décennies d’aveuglement, d’errance ou d’atermoiement, la priorité climatique, au moins, serait propulsée en tête de tous les agendas politiques, en particulier en Europe avec le scrutin du 26 mai.

    Un thème qui peine à s’imposer

    Les écologistes ont fait des percées remarquables dans certains pays, mais ils n’ont obtenu que 10 % des sièges au Parlement européen, comme si les citoyens ne se résolvaient pas à placer l’environnement en tête de leurs préoccupations malgré le matraquage médiatique sur la question du climat. Il est vrai que les Verts n’ont plus le monopole...

    Lire la suite

  • Nethys: le départ de Stéphane Moreau ne règle pas tout, loin de là

    Et voilà, c’est fait ! La Wallonie a la réponse à la question la plus souvent posée depuis trois ans : « Quand Stéphane Moreau va-t-il quitter la direction de la société liégeoise Nethys ? » Lundi, le président du conseil d’administration Pierre Meyers n’a pas tourné autour du pot : « Vous voulez savoir ? Eh bien on va vous le dire ! En termes crus, quand les opérations de privatisation seront accomplies, il ne sera plus là. On met fin à son contrat sans indemnité, sans parachute et sans...

    Lire la suite