Fusillade à Utrecht: le Premier ministre dépose des fleurs sur le lieu du drame (photos)

Mardi après-midi, le Premier ministre néerlandais Mark Rutte, au nom de son gouvernement, a déposé des fleurs sur la place du 24 octobre à Utrecht, en signe de sympathie pour les victimes de la fusillade qui a éclaté dans un tram ce lundi dans la matinée. Il était accompagné de Ferd Grapperhaus, ministre de la Sécurité et de la Justice.

► Fusillade d’Utrecht : une lettre retrouvée par les enquêteurs accrédite la piste terroriste

Après avoir déposé les fleurs et un bref moment de silence, ils ont tous deux discuté avec quelques agents. Un peu plus tôt, les ministres se sont rendus au siège de la police, où ils ont parlé à des travailleurs sociaux.

La piste terroriste est considérée « sérieusement » au lendemain de la fusillade survenue à Utrecht, ont annoncé mardi les enquêteurs, disant se baser notamment sur une lettre retrouvée dans la voiture du principal suspect. Trois personnes ont été tuées et cinq autres ont été blessées.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Fusillade à Utrecht|Politique|Police et justice|Pays-Bas|Mark Rutte
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. SOCCER JUSTICE SPORTING ANDERLECHT TRAINING CENTER SEARCH

    Un air de sérénité pendant les perquisitions à Anderlecht

  2. Emmanuel Macron est très attendu pour son face à face avec la presse, ce jeudi en début de soirée.

    Macron: la suppression de l’ENA, mais encore?

  3. Tous les partis francophones s’accordent pour appellent à la création d’une instance de contrôle totalement indépendante.

    Survol de Bruxelles: la position des différents partis

  • Bulletin des ministres: la Belgique de fiston fait mieux que celle de papa

    Soixante-deux journalistes du « Soir », du « Standaard » et de « Bruzz » à Bruxelles se sont prêtés à l’exercice délicat d’attribuer une cote à tous les ministres francophones et flamands de ce pays. Nous publions ce mercredi les derniers bulletins. Un exercice qui contient certainement sa part de subjectivité mais qui livre d’intéressants enseignements. On constatera d’abord qu’en appliquant la même méthode d’évaluation, le gouvernement fédéral obtient une moyenne de 54 %, alors que Bruxelles atteint 59...

    Lire la suite