L’obligation de l’arrondi pour réduire les pièces de 1 et 2 centimes approuvé en commission

© PhotoNews
© PhotoNews

La commission de l’Economie de la Chambre a approuvé mardi une proposition de loi qui impose aux commerçants de pratiquer l’arrondi symétrique, c’est-à-dire d’arrondir leur addition à un multiple de 5 centimes, lors d’un paiement en liquide, a annoncé Nele Lijnen (Open Vld).

Les auteurs du texte veulent de la sorte réduire la circulation des pièces d’un et deux centimes. Selon une enquête réalisée en 2012, respectivement 91% et 83% des Belges sont favorables à leur suppression.

Depuis 2014, les commerçants avaient la faculté d’arrondir leur addition mais seuls 30% d’entre eux l’utilisent, d’après une enquête menée par le Syndicat neutre des indépendants. Lors d’un paiement par carte bancaire, l’arrondi demeure une faculté offerte au commerçant. Les pièces d’un ou deux centimes ne disparaissent pas pour autant et demeurent un moyen de paiement valable.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Objectif
: soulager les Bruxellois de la congestion automobile.

    La taxe kilométrique, qui en veut?

  2. «
Die Welt
» a pu rencontrer à Moscou, dans une chambre d’hôtel, Edward Snowden, ancien espion et Américain sans passeport réfugié en Russie. L’homme a rendu publique en 2013 la surveillance de masse et globale des communications mise en place par les agences de renseignement américaines, la CIA et la National Security Agency NSA.

    Edward Snowden: «Je n’aurai plus jamais le contrôle de ce qui m’arrive»

  3. POLITICS ECOLO CHAIRMAN ELECTION

    Ecolo: les leçons du passé, pour éviter le ressac

La chronique