Accueil Opinions Éditos

Et la loi climat vécut ce que vivent les roses…

Tout ça, ce n’était que des mots : il n’y aura pas de loi climat.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

Et la loi climat vécut ce que vivent les roses, l’espace d’un matin.

« Ils » allaient la signer, elle était une urgence, on devait donner un signal fort aux jeunes soudain descendus dans la rue chaque jeudi, brossant l’école pour le climat. On les avait compris et on allait désormais agir en conséquence. Mais voilà, tout ça, ce n’était que des mots : il n’y aura pas de loi climat.

Ce qui gêne, ce sont les arguments utilisés, surtout celui de l’ouverture de la boîte de Pandore. C’est très petit comme excuse : se cacher derrière la crainte d’une révision d’une Constitution qu’on a si peu souvent hésité à triturer en tous sens pour remplir des objectifs bien moins louables. C’est aussi très faux et donc hypocrite : on a déjà modifié des articles sans toucher à l’édifice « sacré ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

24 Commentaires

  • Posté par KEVERS Luc, mercredi 20 mars 2019, 23:43

    Long et souvent désespérant sera le chemin de ces jeunes gens qui rencontreront de nombreux obstacles, seront tentés par l'abandon, verront leurs espoirs souvent déçus devant l'incompréhension et la cécité du pouvoir malgré l'appel désespéré des scientifiques du GIEC qui ont cependant offert les solutions pour tenter d'enrayer ce terrible dérèglement général qui s'annonce. Nous, anciens, devons souhaiter à cette jeunesse de conserver son instinct de survie, de faire preuve d'une volonté opiniâtre, de passer outre les enjeux sans rapport avec leur lutte, de s'appuyer sur les structures professionnelles, en particulier le GIEC, pour établir une organisation internationale à la mesure du problème. Courage...

  • Posté par Vynckier Albert, mercredi 20 mars 2019, 21:43

    maintenant ils vont faire des études universitaires et commencer à comprendre.

  • Posté par Poullet Albert, mercredi 20 mars 2019, 18:12

    Des nains ( mentaux ) hypocrite et Flamands de droite... ils sont les causes, via leurs idéologies productivistes, du réchauffement de la planète.

  • Posté par Philippe Pasman, mercredi 20 mars 2019, 16:59

    M. ASK. Vous qui êtes si intelligent vous n'avez pas répondu aux questions qu'un simple citoyen se pose naturellement.J’attend toujours les propositions CHIFFREES que le parti écolo avait promis pour atteindre ces objectifs. – 55% d’émission de CO2 en 2030. Plus de voiture à moteur thermique donc uniquement des voitures électriques. Comment produire l’électricité pour alimenter toutes ces voitures ? Les citadins qui n’ont pas de garage vont faire comment pour recharger leurs batteries ?

  • Posté par Baut Jean, mercredi 20 mars 2019, 18:00

    Au lieu de mettre en chantier un nouveau champs d'éoliennes au large d'Ostende, en mettre 4 ou 5 de plus.

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs