Koen Geens au «Soir»: «Il faut 740 millions pour refinancer la justice»

© Dominique Duchesnes - Le Soir
© Dominique Duchesnes - Le Soir

Ce mercredi dès 11 h 30, à l’appel de nombreuses organisations de magistrats, d’avocats ou de la société civile, les audiences seront suspendues et une grande partie du personnel de la justice, en robe ou non, manifestera. Ils dénoncent une justice « à bout de souffle »  : bâtiments décrépis, matériel obsolète, cadre humain insuffisamment rempli.

Le ministre sortant, Koen Geens (CD&V) tempère ce constat. Dans un entretien accordé au Soir, il défend son bilan : « J’ai atteint mon objectif, en faisant de la justice une priorité, en donnant à ce domaine une attention qu’il n’a jamais reçue ». Ce qui n’empêche pas le ministre de reconnaître qu’« il faut, en tout état de cause, faire quelque chose dans les investissements pour les bâtiments ».

Mais il prévient : « Tout progrès est lent, et dans notre pays, avec ses systèmes de permis de bâtir, permis d’environnement, etc., même si on investissait d’un coup 30 milliards, cela ne permettrait pas de moderniser la justice en quelques années ».

Koen Geens chiffre le refinancement nécessaire à la justice pour la prochaine législature : « Il faut 500 millions pour la justice – 300 pour l’ordre judiciaire, 200 pour les prisons –, et 240 millions pour les bâtiments, palais et prisons, ce qui fait 740 millions au total ».

► Le personnel dénonce une justice «à bout de souffle»: notre dossier sur Le Soir+

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous