Attaque terroriste en Nouvelle-Zélande: un deuxième homme inculpé pour le partage de la vidéo de la tuerie

© AFP
© AFP

Un homme de 44 ans a été inculpé par un tribunal de la ville néo-zélandaise de Christchurch pour le partage de la vidéo que l’auteur du carnage a filmée et diffusée en direct sur Facebook.

Philip Arps, 44 ans, a été arrêté mardi, quatre jours après l’attaque qui a fait 50 morts et des dizaines de blessés. Il a été inculpé de deux chefs d’accusation de diffusion de contenus répréhensibles et placé en détention provisoire. Il comparaîtra à nouveau le 15 avril. Un jeune de 18 ans a été inculpé lundi par le même tribunal de Christchurch pour avoir relayé la vidéo.

La justice n’a pas autorisé la publication du nom de cet homme, également poursuivi pour avoir mis en ligne une photographie de la mosquée al-Nour de Christchurch avec la mention «cible atteinte», et pour incitation à la violence. Chaque chef est passible de 14 années de détention.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Plus de 290 personnes ont perdu la vie.

    Attentats au Sri Lanka: une nouvelle plaie ouverte dans l’histoire du pays

  2. Si l’épreuve du CEB peut-être stressante tant pour les parents que pour les élèves, le taux de réussite n’est jamais descendu en dessous de 85,5
%.

    CEB: des stages pour soutenir, motiver, encourager

  3. A Molenbeek, des participants au projet Aircasting ont organisé une manifestation sur la place communale pour sensibiliser la population et les politiques à la pollution de l’air.

    Mesurer la pollution, c’est dans le vent

Chroniques
  • Collecte de dons pour Notre-Dame de Paris: retour de flamme

    Cent millions d’euros », lance l’un. « 200 millions », renchérit l’autre. Qui dit mieux ?

    Heureusement, à la fin, le lot ne sera pas adjugé, puisqu’il s’agit non pas d’un tableau de maître, mais d’une cathédrale maîtresse.

    Donc nos grands capitalistes ont fait assaut de générosité pour voler au secours, non d’un peuple asservi, non d’un peuple dans la misère – n’exagérons pas ! –, mais d’un monument dans le besoin : Notre-Dame de Paris.

    L’extrême gauche s’est indignée. C’est à la fois normal et bête. « Beau et con à la fois » comme le chantait Jacques Brel.

    Quelle surprise, en effet, que de découvrir que les riches sont très riches ! Surtout quand ce sont des héritiers. Aurait-il fallu...

    Lire la suite