Reyers, futur square européen des médias

Le futur bâtiment de la RTBF a été dessiné par les bureaux MDW et V+ Il sera résolument transparent et pourra accueillir jusqu’à 1.500 personnes.
Le futur bâtiment de la RTBF a été dessiné par les bureaux MDW et V+ Il sera résolument transparent et pourra accueillir jusqu’à 1.500 personnes. - D.R.

Du Mipim, salon international de l’immobilier qui se tient à Cannes, on revient en général avec des poches sous les yeux et des projets plein les cartons. L’édition 2019 n’a pas dérogé à la règle. Année électorale oblige, les présentations belges se sont succédé à un rythme effréné.

L’une d’entre elles a concerné le futur Media Square, soit le bâtiment qui abritera les studios et les journalistes de la RTBF. Une réalisation qui s’inscrit dans un projet plus vaste, porté par la Région de Bruxelles-Capitale et intitulé Media Park, qui concerne un territoire de 20 hectares (avec logements, espaces de détente ouverts au public...).

L’administrateur général de la RTBF Jean-Paul Philippot est venu en dire un peu plus au sujet de son futur bébé qui comprendra 40.000 m2 de constructions hors sol, 550 places de parking et une capacité à accueillir jusqu’à 1.500 personnes. Un projet qui va indéniablement transformer le site entier, ainsi qu’une partie du boulevard Reyers.

Une fois achevé, le futur Media Park ne sera rien d’autre que le « premier cluster de médias européen », dixit Jean-Paul Philippot. Le Media Square connaît désormais les lauréats du concours international d’architecture qui a réuni pas moins de 47 candidatures provenant de Belgique, de France, des Pays-Bas, du Danemark, d’Angleterre et même de New York. Il s’agit d’une association momentanée réunissant entre autres les bureaux belges MDW Architecture et V+.

Les photos de leur travail ont été présentées à Cannes. Elles laissent apparaître un bâtiment transparent du plus bel effet. « Il s’agira d’un bâtiment ouvert, dynamique, flexible et modulable, car la seule certitude dans notre secteur, c’est... l’incertitude », a proclamé Jean-Paul Philippot.

Les études d’incidence sont quasiment terminées. Pour la réalisation des travaux (24 mois), un appel à candidatures au travers d’un marché public à été lancé. Le dépôt est fixé au 3 mai pour un marché (évalué à 80 millions d’euros) qui sera attribué cet été. Entre-temps, des travaux de démolition ont été entamés. « L’obtention des permis est attendue pour cette année, a précisé Jean-Paul Philippot. Les travaux devraient s’achever en 2021 et il faudra ensuite compter une année supplémentaire pour l’installation technologique qui coûtera à elle seule 50 millions d’euros car on parle ici de studios de production multimédias. L’inauguration du Media Square est prévue pour le début 2023. »

Une fois achevé, le Media Park accueillera bien plus que la seule RTBF puisqu’on évoque plus de 50% des activités médias de Bruxelles. Sur le site seront également présentes des entreprises et des start-up liées au secteur mais aussi, et surtout, les écoles et facultés de journalisme de l’Ihecs et de l’ULB.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Depuis le 11 mai, les agents immobiliers ne chôment pas. Ça carbure au niveau des visites...

    Par Marie-Eve Rebts

    Immo

    Une reprise très positive

  • Que celui qui n’a pas rêvé d’une maison avec jardin pendant le confinement lève le doigt...

    Et le grand vainqueur de la crise est… le jardin

  • Selon Raphaël Mathieu, CEO de We Invest, ceux qui s’adapteront à la crise s’en sortiront le mieux.

    Par Brigitte De Wolf

    Immo

    La crise accélère la digitalisation

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le confinement a mis en lumière un besoin criant en imprimantes personnelles. © Pexels.

  2. Le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahou à l’ouverture de son procès pour corruption.

    Israël: Binyamin Netanyahou sur le banc des accusés

  3. Clémence Poésy et John David Washington, dans le trailer de «
Tenet
» de Christopher Nolan, projeté fin de semaine dernière dans le jeu «
Fortnite
».

    Le jeu vidéo, temple de la culture

La chronique
  • Jour 59: l’Escape

    Ce matin, il s’est passé un truc incroyable.

    Google Maps Timeline a envoyé un mail hyper déprimant qui disait : « En avril, vous avez visité 1 lieu ». Avec une carte de la Belgique et un ridicule point rouge au milieu. En zoomant, ouf, le point se subdivise en trois ou quatre autres points qui gravitent – ô joie – dans un rayon de six kilomètres.

    Sommet du spleen : quand Google révèle, au top de la liste des moments marquants et lieux visités… la photo du Carrefour de Soignies. Même date l’année dernière, c’était Le Touquet-Paris Plage, Chicago Café, théâtre Le Public. :(

    Soudain, on se sent un rien à l’étroit. Comme dans un Escape Game, ce jeu qu’on adorait autrefois, enfin juste avant le confinement, où vous êtes enfermé dans une pièce exiguë avec trois ou quatre amis et dont vous devez vous échapper en moins de 60 minutes.

    Il y en a sur tous les thèmes, de L’évasion des Dalton à La Crypte maudite, mais les règles...

    Lire la suite

  • L’Europe a un problème: le mercantilisme des pays du Nord

    La position des « quatre pays frugaux » – mais aussi d’une bonne partie du monde politique et de l’opinion publique allemande – à l’évidence des choses simples. Sans doute l’Italie, l’Espagne, le Portugal…, piégés par une dette publique élevée, ne peuvent-ils mobiliser autant d’argent que les pays du Nord pour alléger l’impact socio-économique des mesures de confinement et relancer leurs économies. Mais voilà : ils doivent assumer la responsabilité de leurs errements passés.

    Car –...

    Lire la suite