Reyers, futur square européen des médias

Le futur bâtiment de la RTBF a été dessiné par les bureaux MDW et V+ Il sera résolument transparent et pourra accueillir jusqu’à 1.500 personnes.
Le futur bâtiment de la RTBF a été dessiné par les bureaux MDW et V+ Il sera résolument transparent et pourra accueillir jusqu’à 1.500 personnes. - D.R.

Du Mipim, salon international de l’immobilier qui se tient à Cannes, on revient en général avec des poches sous les yeux et des projets plein les cartons. L’édition 2019 n’a pas dérogé à la règle. Année électorale oblige, les présentations belges se sont succédé à un rythme effréné.

L’une d’entre elles a concerné le futur Media Square, soit le bâtiment qui abritera les studios et les journalistes de la RTBF. Une réalisation qui s’inscrit dans un projet plus vaste, porté par la Région de Bruxelles-Capitale et intitulé Media Park, qui concerne un territoire de 20 hectares (avec logements, espaces de détente ouverts au public...).

L’administrateur général de la RTBF Jean-Paul Philippot est venu en dire un peu plus au sujet de son futur bébé qui comprendra 40.000 m2 de constructions hors sol, 550 places de parking et une capacité à accueillir jusqu’à 1.500 personnes. Un projet qui va indéniablement transformer le site entier, ainsi qu’une partie du boulevard Reyers.

Une fois achevé, le futur Media Park ne sera rien d’autre que le « premier cluster de médias européen », dixit Jean-Paul Philippot. Le Media Square connaît désormais les lauréats du concours international d’architecture qui a réuni pas moins de 47 candidatures provenant de Belgique, de France, des Pays-Bas, du Danemark, d’Angleterre et même de New York. Il s’agit d’une association momentanée réunissant entre autres les bureaux belges MDW Architecture et V+.

Les photos de leur travail ont été présentées à Cannes. Elles laissent apparaître un bâtiment transparent du plus bel effet. « Il s’agira d’un bâtiment ouvert, dynamique, flexible et modulable, car la seule certitude dans notre secteur, c’est... l’incertitude », a proclamé Jean-Paul Philippot.

Les études d’incidence sont quasiment terminées. Pour la réalisation des travaux (24 mois), un appel à candidatures au travers d’un marché public à été lancé. Le dépôt est fixé au 3 mai pour un marché (évalué à 80 millions d’euros) qui sera attribué cet été. Entre-temps, des travaux de démolition ont été entamés. « L’obtention des permis est attendue pour cette année, a précisé Jean-Paul Philippot. Les travaux devraient s’achever en 2021 et il faudra ensuite compter une année supplémentaire pour l’installation technologique qui coûtera à elle seule 50 millions d’euros car on parle ici de studios de production multimédias. L’inauguration du Media Square est prévue pour le début 2023. »

Une fois achevé, le Media Park accueillera bien plus que la seule RTBF puisqu’on évoque plus de 50% des activités médias de Bruxelles. Sur le site seront également présentes des entreprises et des start-up liées au secteur mais aussi, et surtout, les écoles et facultés de journalisme de l’Ihecs et de l’ULB.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. MontageFederal

    Le bulletin du gouvernement fédéral: les notes des ministres

  2. Le loyer, l’université, les sorties et les courses... Kenzy paie tout
: «
J’avais envie de pouvoir être autonome, indépendant
».

    Les débrouillards: Kenzy, des études, deux boulots et une multitude de projets

  3. Maria Alyokhina sur scène à Edimbourg en Ecosse, le 15 août 2018.

    Marsha, membre des Pussy Riot: «Il faut choisir de ne pas se taire»

Chroniques
  • Avec «tel», il faut viser juste

    En point de mire

    La cible de cette chronique est un monosyllabe, tel, qui cumule les emplois : adjectival, pronominal, nominal et même conjonctif pour certains. D’où quelques soucis pour les adeptes d’un français académique, parfois malmené par l’usage. Tentons donc d’y voir clair avant d’ajuster le tir.

    L’emploi de tel comme adjectif qualificatif ne pose pas de problème : de telles rencontres te grandissent ; nous n’attendions pas de tels orages. Pas plus de tracas lorsque tel est pronom, dans un registre littéraire : tel exige un confort royal, tel autre se contente du minimum  ; tel est pris, qui croyait prendre. Pas davantage avec les emplois nominaux :...

    Lire la suite

  • Grève des contrôleurs aériens: le beurre et l’argent du beurre

    Depuis quelques jours, c’est un peu le monde à l’envers pour ceux qui ont une vue caricaturale de francophones qui cultiveraient la grève, ne jureraient que par l’actionnariat public et pour qui la protection des travailleurs relèverait du sacré.

    Jugez plutôt : le patron (wallon) de l’aéroport de Liège demande la privatisation de Skeyes, l’entreprise publique fédérale en charge du contrôle aérien, le ministre en charge des Aéroports à la Région wallonne, Jean Luc Crucke, vient de suspendre le...

    Lire la suite