Procès du cardinal Barbarin: des victimes demandent la levée de l’immunité d’un membre éminent du Vatican

Des victimes du père Bernard Preynat réclament au parquet de Lyon de demander la levée de l’immunité d’un membre éminent du Vatican qui avait conseillé au cardinal Barbarin d’écarter le prêtre «en évitant le scandale public», a-t-on appris mercredi.

>Pédophilie: le pape refuse la démission de Barbarin, invoquant la «présomption d’innocence»

Cette demande intervient alors que le parquet de Paris a demandé il y a quelques jours la levée de l’immunité diplomatique du nonce apostolique, représentant du Saint-Siège en France, visé par une enquête pour agressions sexuelles, rappelle François Devaux, un des fondateurs de l’association de victimes La Parole Libérée, auprès de l’AFP.

Le cardinal espagnol Luis Ladaria Ferrer, préfet de la Congrégation de la Foi à Rome, était cité à comparaître dans le dossier Barbarin, mais le Vatican avait opposé son immunité.

Depuis, le cardinal Barbarin a été condamné à six mois de prison avec sursis pour n’avoir pas dénoncé à la justice les agissements du père Preynat. La justice lui reprochant notamment d’avoir voulu «éviter le scandale». Il a fait appel de ce jugement et le pape François a refusé sa démission mardi dans l’attente du deuxième procès.

« Eviter tout contact avec les mineurs »

Mais à la lumière de ce premier jugement, les parties civiles «demandent au procureur de la République du Tribunal de grande instance de Lyon de bien vouloir tirer les conséquences de la motivation du jugement (...) et de solliciter auprès du ministère des Affaires étrangères que soit levée l’immunité fonctionnelle du cardinal Luis Ladaria Ferrer», selon un courrier daté de mercredi dont l’AFP a obtenu copie.

«Il convient en effet de souligner qu’à la barre du Tribunal correctionnel de Lyon, le cardinal Barbarin lui-même faisait observer (...) qu’à la suite de la démarche d’Alexandre Hezez (une des victimes) auprès de lui, il s’en référait à Rome et obéissait à ses préconisations», argumente l’avocat Jean Boudot dans cette lettre.

Le 26 janvier 2015, le cardinal Ladaria Ferrer répond au cardinal Barbarin en lui confiant «le soin de prescrire les mesures disciplinaires adéquates» à l’encontre du père Preynat lui demandant de le tenir à l’écart de tout «contact avec des mineurs», tout en évitant le scandale public», selon des échanges dont l’AFP a pu avoir connaissance.

>Pédophilie dans l’Église: pour l’abbé de la Morandais, ce sont les enfants qui «cherchent de la tendresse» (vidéos)

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les Français pourraient devoir travailler plus longtemps pour accéder à la pension.

    Macron enjoint aux Français de travailler plus

  2. © Belga.

    Elections: nonante-cinq députés et deux ministres s’en vont

  3. @Belga

    Antwerp - Standard: un vrai choc pour l’Europe

Chroniques
  • Vie privée et numérique: grimacez! Vous êtes filmé

    Début avril, le New York Times a lancé une série spéciale, intitulée le Privacy Project, qui sonne le tocsin contre tous ceux qui nous espionnent, nous filment, nous fichent, nous taggent, nous ciblent. « Les pays occidentaux sont en train de construire un Etat de surveillance aussi totalitaire que celui actuellement mis en œuvre par le gouvernement chinois », s’inquiétait le chroniqueur Farhad Manjoo.

    Exagération ? On a peine à s’imaginer que le système de surveillance chinois, en particulier son recours massif à la reconnaissance faciale pour traquer les citoyens déviants, puisse être adopté par des démocraties libérales. Et pourtant. « Nous avons abandonné trop de contrôle sur notre vie numérique, écrivait sa collègue Kara Swisher. Nous ne pouvons plus le tolérer ».

    Elle n’est pas seule...

    Lire la suite

  • Pour lutter contre la peur du vaccin, l’humain doit primer

    Certes, bien des nations nous envient notre système de santé. Son excellence académique, son équipement de haut niveau, sa densité sont des réalités incontestables. Mais le système gémit sous les coups de boutoir de la crise. Pénurie de médecins et d’infirmières, restriction des soins, fusions d’établissements : le futur ne se dessine pas en rose au fil des 121 indicateurs livrés par le Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE)....

    Lire la suite