L’identité de Jack l’Éventreur révélée par des scientifiques

© D.R.
© D.R.

C’est un mystère qui dure depuis plus de 130 ans qui vient d’être résolu : grâce à des fragments d’ADN, des tests génétiques et des années de travail, deux scientifiques britanniques ont pu identifier le tueur qui se cachait derrière celui qu’on surnomme « Jack l’Éventreur ». Il s’agirait de Aaron Kosminski, barbier et émigré polonais, âgé de 23 ans au moment des faits.

Jari Louhalainen de l’université de Liverpool et David Miller de l’université de Leeds ont commencé à travailler sur l’identification du tueur en série le plus célèbre en 2007, en se basant sur du sang et du sperme découvert sur le châle retrouvé par les enquêteurs dans la nuit du 30 septembre 1888, sur le corps de Catherine Eddowes, la quatrième victime de Jack. Les deux scientifiques ont ensuite procédé à des tests génétiques sur les descendants vivants connus du principal suspect de l’époque, Aaron Kosminski, décrit comme quelqu’un de paranoïaque et souffrant d’hallucinations. Faute de preuves, il avait été à l’époque relâché. Il est mort 30 ans après les faits, en 1919, interné dans un asile.

Mais cette découverte incroyable ne vient pas mettre un terme définitif aux rumeurs qui entourent l’identité de Jack l’Éventreur puisque certains scientifiques questionnent l’authenticité du châle et contestent ces résultats.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous