Accueil Culture Livres

Art Spiegelman: «Rien n’est pardonné»

Une version augmentée de « A l’ombre des tours mortes » salue le courage de « Charlie »

Article réservé aux abonnés
Chef du service Culture Temps de lecture: 3 min

En 2001, le ciel de Manhattan était tombé sur la tête d’Art Spiegelman. Le créateur de Maus , seul auteur de bande dessinée au monde jamais récompensé d’un Pulitzer, avait exploré le traumatisme des attentats du World Trade Center à la lumière des héros de comics américains dans un album magistral intitulé A l’ombre des tours mortes .

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs