Brexit: pas de report au-delà du 11 avril, selon Tajani

© Photo News
© Photo News

Une extension du délai du Brexit devrait être limitée au 11 avril, date butoir pour que le Royaume-Uni décide ou non d’organiser des élections européennes, a souligné jeudi le président du Parlement européen, Antonio Tajani.

La Première ministre britannique Theresa May réclame actuellement un report au 30 juin de la date du Brexit, mais les Européens craignent qu’un tel délai sape la légitimité du Parlement qui sortira des urnes du scrutin prévu du 23 au 26 mai. Une prolongation plus courte, jusqu’au 22 mai, soit à la veille des élections, semble donc être l’option privilégiée par les 27 pour des raisons de sécurité juridique.

D’après Tajani, l’extension ne devrait toutefois pas aller au-delà du 11 avril, car les Britanniques devront, en vertu de leur législation nationale, avoir décidé à cette date s’ils organisent ou pas un scrutin européen. Il a exposé ce point de vue aux dirigeants de l’UE jeudi au début du sommet européen.

Interrogé par des journalistes, Tajani a par ailleurs assuré que le Parlement européen pourrait se réunir en «session extraordinaire» après sa session d’avril pour ratifier l’accord de retrait du Royaume-Uni de l’UE si cela s’avérait nécessaire.

La dernière plénière du Parlement avant les élections européennes est pour l’instant prévue le 18 avril. Pour autant, le président Tajani n’exclut pas de faire revenir les députés dans l’hémicycle lors d’une ultime session pour ratifier l’accord de Brexit si celui-ci n’avait pu l’être en avril. Les députés britanniques devraient se pencher une troisième fois sur l’accord de retrait la semaine prochaine, après l’avoir rejeté lors des deux premiers votes.

► Succès fulgurant d’une pétition anti-Brexit au Royaume-Uni

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :brexit|Parlement|Élections européennes|Theresa May|Parlement européen
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Plus d’éclats de rire que de voix entre Maingain et Prévot.

    Le face-à-face: Maingain-Prévot, d’accord sur la Justice, moins sur Bruxelles

  2. ©Belga

    Les coulisses du retour de Vincent Kompany à Anderlecht

  3. Oulare et les Rouches n’ont eu que peu d’occasions à Genk dimanche.

    Le Standard en Europe sans passer par la case «barrage»

Chroniques
  • Mawda, la dignité humaine

    Voilà un an que la petite Mawda a été tuée par un policier, lors d’une course-poursuite absurde qui s’inscrivait dans la chasse aux migrants lancée et voulue par Theo Francken et Jan Jambon, encouragée et autorisée par Charles Michel – l’opération « Medusa » dont le but était clairement de « faire du chiffre » en interpellant un maximum de migrants tout en prétendant lutter contre « la traite des êtres humains ». Tout, dans cette affaire et dans la gestion politique de ce dossier, est indigne, côté gouvernement. Heureusement, des citoyens et des citoyennes ont pu, un tant soit peu, sinon sauver l’honneur de notre pays, du moins rendre un peu de dignité aux victimes.

    Hasard de calendrier ? Sans doute pas tout à fait ; ce samedi 18 mai, Hart boven Hard et Tam-Tam organisent...

    Lire la suite