Accueil Société

La famille, essentielle pour aider un ado dépressif

A long terme, les thérapies familiales seraient plus efficaces que les thérapies individuelles pour traiter la dépression chez les adolescents. Laquelle se manifeste souvent par une coupure des liens sociaux. C’est la conclusion des consultations psychologiques menées par l’UCLouvain.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Face à la dépression d’un proche, un sentiment domine souvent : celui de l’impuissance. A fortiori lorsqu’il s’agit d’un adolescent, que l’on sait traversé par de profonds changements hormonaux, sociaux et psychologiques.

Les nombreuses thérapies familiales, menées par le professeur Jan De Mol dans le cadre des consultations psychologiques spécialisées (CPS) de l’Université catholique de Louvain – qui fêtent leurs vingt ans –, démontrent pourtant que la famille a un rôle crucial à jouer dans le soutien à un adolescent dépressif.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs