Chine: explosion dans une usine chimique, 6 morts et 30 blessés graves

Une énorme explosion s’est produite jeudi dans une usine chimique dans l’est de la Chine, faisant au moins six morts et 30 blessés graves lorsqu’elle a soufflé des bâtiments de l’usine, endommagé des habitations et projeté un énorme panache de fumée dans le ciel.

Les fenêtres de maisons et d’une école des environs ont volé en éclat, tandis que les résidents proches ont été évacués par crainte d’émanations toxiques, selon les autorités et des images diffusées par les médias locaux.

La déflagration s’est produite à 14h48 heure locales (6h48 GMT) dans l’entreprise Tianjiayi Chemical, à Yancheng dans la province du Jiangsu, a annoncé la municipalité sur le réseau social Weibo.

Au moins six personnes ont été tuées et 30 grièvement blessées, de nombreuses autres étant plus légèrement touchées, selon un bilan provisoire publié par la municipalité. Les blessés ont été transportés dans les hôpitaux des environs. Signe de la violence de l’explosion, le Centre national de sismologie a fait état au même moment d’un tremblement de terre de magnitude 2,2 à proximité du lieu de la catastrophe.

Des vidéos diffusées par les médias chinois montrent la formation d’une énorme boule de feu de plusieurs dizaines de mètres de haut, ainsi qu’une épaisse colonne de fumée grise s’échappant d’un site industriel. Jeudi soir, une grande lueur continuait d’illuminer le ciel. La télévision d’Etat CCTV a diffusé des images de vitres de bâtiments environnants pulvérisées par la déflagration dans cette ville à 260 km au nord de la métropole de Shanghai.

Près d’un millier de pompiers et des dizaines d’engins de secours étaient encore mobilisés jeudi soir malgré la nuit noire, a indiqué la chaîne publique, qui montrait des images de lances à incendie arrosant le coeur du brasier.

Un reporter de CCTV a par ailleurs fait état de la propagation de fumées toxiques. La police a bloqué tous les accès au site, où une vue aérienne montre des scènes de chaos et de destruction.

«  Les opérations de secours se poursuivent (…) La cause de l’accident fait l’objet d’une enquête », a indiqué la municipalité sur Weibo. Des ouvriers ont été pris au piège lorsque la déflagration a provoqué l’effondrement de bâtiments aux alentours.

Les forts vents permettent pour l’instant de disperser la fumée, mais des inquiétudes subsistent quant à sa toxicité, a indiqué le Bureau de l’environnement de Yancheng. Le site industriel incriminé stockait quelque 700 tonnes de cyanure de sodium hautement toxique, parmi des milliers de tonnes d’autres composants chimiques dangereux.

Des explosions accidentelles surviennent régulièrement en Chine, généralement dans le secteur industriel.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Jean-Pierre et Luc Dardenne

    Pourquoi les films des frères Dardenne sont faits pour Cannes

  2. Le 4 août 1981, Reagan convoqua la presse à la roseraie de la Maison-Blanche...

    Quand décolla le «reaganisme»

  3. Le retour de Farage au cœur de l’échiquier politique britannique souligne l’exaspération du peuple du Leave devant l’impasse du Brexit.

    Brexit: le retour de Nigel Farage ou le spectre de 2014

  • Notre-Dame: la générosité ne garantit pas l’indulgence

    Dans 500 ans – si la planète est toujours là –, les visiteurs de la nouvelle cathédrale de Notre-Dame de Paris s’interrogeront sur l’identité de cette gargouille et de cette guivre à tête humaine qui orneront peut-être la partie restaurée du bâtiment : « Mais qui sont ces gens ? » On leur répondra : les donateurs de l’époque. Lorsque Notre-Dame a brûlé, deux hommes, François Pinault et Bernard Arnault, ont cassé leur tirelire pour permettre à ce monument de reprendre le cours de sa longue vie et au peuple de...

    Lire la suite