Peter Beardsley accusé d’insultes racistes envers des jeunes joueurs de Newcastle

Peter Beardsley accusé d’insultes racistes envers des jeunes joueurs de Newcastle
Photo News

Peter Beardsley, ancien international et ancien entraîneur de Newcastle, a été accusé d’insultes racistes envers de jeunes joueurs par la Fédération anglaise de football, vendredi.

«  Mr Beardsley est soupçonné d’avoir proféré des propos abusifs et/ou proféré des insultes racistes envers des joueurs de l’équipe des moins de 23 ans du Newcastle United FC… pendant qu’il exerçait en tant qu’entraîneur », déclare la FA dans un communiqué.

«  Certains de ces mots, qui incluraient des références à l’origine ethnique, la race, la couleur et la nationalité de la personne, pourraient constituer une circonstance aggravante », souligne le communiqué.

Beardsley, 58 ans, a été démis de ses fonctions au début du mois par Newcastle, où une enquête est en cours au sein du club.

La FA a donné à l’ancien jouer-vedette de Liverpool jusqu’au 12 avril pour s’expliquer. Celui-ci nie en bloc.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. SOCCER JUSTICE SPORTING ANDERLECHT TRAINING CENTER SEARCH

    Un air de sérénité pendant les perquisitions à Anderlecht

  2. Emmanuel Macron est très attendu pour son face à face avec la presse, ce jeudi en début de soirée.

    Macron: la suppression de l’ENA, mais encore?

  3. Tous les partis francophones s’accordent pour appellent à la création d’une instance de contrôle totalement indépendante.

    Survol de Bruxelles: la position des différents partis

  • Bulletin des ministres: la Belgique de fiston fait mieux que celle de papa

    Soixante-deux journalistes du « Soir », du « Standaard » et de « Bruzz » à Bruxelles se sont prêtés à l’exercice délicat d’attribuer une cote à tous les ministres francophones et flamands de ce pays. Nous publions ce mercredi les derniers bulletins. Un exercice qui contient certainement sa part de subjectivité mais qui livre d’intéressants enseignements. On constatera d’abord qu’en appliquant la même méthode d’évaluation, le gouvernement fédéral obtient une moyenne de 54 %, alors que Bruxelles atteint 59...

    Lire la suite