Pro League: les arbitres des playoffs I iront au vert la veille des rencontres

Pro League: les arbitres des playoffs I iront au vert la veille des rencontres
Photo News

Le patron des arbitres Johan Verbist l’a confirmé vendredi : les arbitres, assistants et arbitres vidéo désignés pour les matchs des playoffs I iront au vert la veille du match au centre national de Tubize. Sept arbitres et douze assistants ont été retenus pour siffler ces rencontres.

L’ancien arbitre anglais David Elleray, qui a été nommé par l’Union belge (URBSFA) conseiller de l’arbitrage, est à la base de cette idée. La veille du match, l’arbitre, l’arbitre vidéo et les assistants se réuniront à Tubize. «  Ils ne partiront plus de la maison et ils suivront une préparation minutieuse avec des séances physiques, tactiques et techniques », a expliqué Verbist lors d’une séance d’information.

Pour les arbitres semi-professionnels, il n’y a pas de rémunération supplémentaire en retour, car ils reçoivent une rémunération fixe. Mais il reste encore à négocier pour les assistants et les arbitres vidéo. Comme prévu initialement, ces négociations auront lieu à la fin de semaine prochaine pendant le stage de printemps à Waterloo où les arbitres se préparent pour les playoffs depuis vendredi. L’URBSFA ne s’attend pas à ce qu’il y ait de gros problèmes.

La mise au vert ne s’applique qu’aux sept arbitres appelés à diriger les playoffs 1 : Lawrence Visser, Erik Lambrechts, Nathan Verboomen, Alexandre Boucaut, Bram Van Driessche, Jonathan Lardot et Nicolas Laforge. Verbist a également sélectionné douze assistants.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. ©Belga

    Les coulisses du retour de Vincent Kompany à Anderlecht

  2. Oulare et les Rouches n’ont eu que peu d’occasions à Genk dimanche.

    Le Standard en Europe sans passer par la case «barrage»

  3. La Belge Sylvia Huang se produira ce lundi.

    Dernière ligne droite pour les finalistes du Reine Elisabeth

Chroniques
  • Mawda, la dignité humaine

    Voilà un an que la petite Mawda a été tuée par un policier, lors d’une course-poursuite absurde qui s’inscrivait dans la chasse aux migrants lancée et voulue par Theo Francken et Jan Jambon, encouragée et autorisée par Charles Michel – l’opération « Medusa » dont le but était clairement de « faire du chiffre » en interpellant un maximum de migrants tout en prétendant lutter contre « la traite des êtres humains ». Tout, dans cette affaire et dans la gestion politique de ce dossier, est indigne, côté gouvernement. Heureusement, des citoyens et des citoyennes ont pu, un tant soit peu, sinon sauver l’honneur de notre pays, du moins rendre un peu de dignité aux victimes.

    Hasard de calendrier ? Sans doute pas tout à fait ; ce samedi 18 mai, Hart boven Hard et Tam-Tam organisent...

    Lire la suite