WTA Miami: bonne entrée en matière pour Elise Mertens

WTA Miami: bonne entrée en matière pour Elise Mertens
Photo News

Elise Mertens (N.16) a réussi son entrée en lice au tournoi de tennis WTA Premier de Miami, épreuve sur surface dure dotée de 8.359.455 dollars, vendredi en Floride.

Elise Mertens, 23 ans, 14e joueuse du monde, a dominé au deuxième tour la Française Pauline Parmentier (WTA 55), 33 ans, en deux manches, 6-2, 7-5 au bout d’1 heure et 33 minutes de jeu.

Au troisième tour (16es de finale), la numéro 1 belge sera opposée soit à la Lettone Jelena Ostapenko (N.22), 21 ans, 23e mondiale, soit à la Tchèque de 19 ans, Marketa Vondrousova (WTA 59).

Jeudi, Yanina Wickmayer (WTA 141), 29 ans, s’était qualifiée elle pour le 2e tour en battant l’Américaine Sachia Vickery, 23 ans, classée juste derrière elle au ranking de la WTA (142), 3-6, 6-3, 6-1.

Yanina Wickmayer, issue des qualifications, défie vendredi la numéro 1 mondiale, la Japonaise Naomi Osaka, tête de série N.1, 21 ans, qui débute le tournoi aussi à partir du 2e tour. C’est le premier face-à-face entre les deux joueuses.

Kirsten Flipkens (WTA 56) avait quant à elle été éliminée au premier tour. La Campinoise de 33 ans a cédé en trois manches 4-6, 6-4 et 7-5 face à la Kazakhe Yulia Putintseva (WTA 44).

Alison Van Uyvtanck (WTA 51), victime d’un virus, avait dû déclarer forfait.

En double, Elise Mertens, associée à la Biélorusse Aryna Sabalenka, s’est qualifiée pour le 2e tour en battant l’Américaine Danielle Collins et la Lettone Jelena Ostapenko 6-3, 6-0.

Kirsten Flipkens dispute aussi le double, aux côtés de la Suédoise Johanna Larsson. La paire belgo-suédoise débutera face au duo formé par la Polonaise Alicja Rosolska et la Chinoise Zhaouxuan Yang.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. MontageFederal

    Le bulletin du gouvernement fédéral: les notes des ministres

  2. Le loyer, l’université, les sorties et les courses... Kenzy paie tout
: «
J’avais envie de pouvoir être autonome, indépendant
».

    Les débrouillards: Kenzy, des études, deux boulots et une multitude de projets

  3. Maria Alyokhina sur scène à Edimbourg en Ecosse, le 15 août 2018.

    Marsha, membre des Pussy Riot: «Il faut choisir de ne pas se taire»

Chroniques
  • Avec «tel», il faut viser juste

    En point de mire

    La cible de cette chronique est un monosyllabe, tel, qui cumule les emplois : adjectival, pronominal, nominal et même conjonctif pour certains. D’où quelques soucis pour les adeptes d’un français académique, parfois malmené par l’usage. Tentons donc d’y voir clair avant d’ajuster le tir.

    L’emploi de tel comme adjectif qualificatif ne pose pas de problème : de telles rencontres te grandissent ; nous n’attendions pas de tels orages. Pas plus de tracas lorsque tel est pronom, dans un registre littéraire : tel exige un confort royal, tel autre se contente du minimum  ; tel est pris, qui croyait prendre. Pas davantage avec les emplois nominaux :...

    Lire la suite

  • Grève des contrôleurs aériens: le beurre et l’argent du beurre

    Depuis quelques jours, c’est un peu le monde à l’envers pour ceux qui ont une vue caricaturale de francophones qui cultiveraient la grève, ne jureraient que par l’actionnariat public et pour qui la protection des travailleurs relèverait du sacré.

    Jugez plutôt : le patron (wallon) de l’aéroport de Liège demande la privatisation de Skeyes, l’entreprise publique fédérale en charge du contrôle aérien, le ministre en charge des Aéroports à la Région wallonne, Jean Luc Crucke, vient de suspendre le...

    Lire la suite