Le prix de l’électricité a augmenté de plus de 60% en Belgique depuis la libéralisation

Le prix de l’électricité a augmenté de plus de 60% en Belgique depuis la libéralisation

Entre 2007, année de libéralisation complète du marché de l’énergie, et 2018, le prix moyen de l’électricité pour un ménage en Belgique (consommant 3.500 kWh par an) a augmenté de 61,59%, à 258,63 euros/MWh, indique vendredi la Creg dans la mise à jour annuelle de son étude sur les composantes des prix de l’électricité et du gaz naturel. Par rapport à 2017, la hausse est de 3,3%.

• C’est en Flandre que le prix moyen de l’électricité a le plus augmenté depuis 2007: il a plus que doublé (+104%), passant de 142,45 à 290,76 euros/MWh l’an dernier, ce qui correspond à une facture plus onéreuse de 519,10 euros par ménage. Sur un an, le prix a diminué de 4,8% au nord du pays.

• En Wallonie, le prix de l’électricité affiche une hausse de plus de 53% depuis 2007, ou 320,50 euros, et de 7% sur un an, à 262,92 euros/MWh.

• A Bruxelles, où le prix moyen par MWh est le plus bas des trois Régions, le prix de l’électricité affiche une hausse de plus de 33% depuis 2007, ou 195,42 euros, et de 11,2% sur un an, la plus forte hausse annuelle des trois Régions du pays, à 222,20 euros/MWh.

Différentes causes

Ce renchérissement considérable de la facture est certes dû en partie à la hausse des prix de la composante énergie de la facture mais aussi, et surtout, à la forte augmentation des contributions énergie renouvelable et cogénération, des tarifs de distribution, des prélèvements publics, de la TVA et autres taxes.

S’agissant du gaz naturel, le prix moyen pour un ménage belge (consommation de 23.260 kWh/an) s’affiche en augmentation de 26,54% depuis 2007 et de 10,64% entre 2017 et 2018, à 60,61 euros/MWh. Depuis 2017, le prix de la facture de gaz est en hausse de 40% en Wallonie (ou 442,86 euros), 20% en Flandre (221,62 euros) et plus de 19% à Bruxelles (222,49 euros). Sur une seule année, entre 2017 et 2018, la facture a grimpé de 130 euros en Wallonie, 135 euros en Flandre et 140 euros à Bruxelles, le prix du gaz naturel ayant connu une forte tension l’an dernier.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. MontageFederal

    Le bulletin du gouvernement fédéral: les notes des ministres

  2. Le loyer, l’université, les sorties et les courses... Kenzy paie tout
: «
J’avais envie de pouvoir être autonome, indépendant
».

    Les débrouillards: Kenzy, des études, deux boulots et une multitude de projets

  3. Maria Alyokhina sur scène à Edimbourg en Ecosse, le 15 août 2018.

    Marsha, membre des Pussy Riot: «Il faut choisir de ne pas se taire»

Chroniques
  • Avec «tel», il faut viser juste

    En point de mire

    La cible de cette chronique est un monosyllabe, tel, qui cumule les emplois : adjectival, pronominal, nominal et même conjonctif pour certains. D’où quelques soucis pour les adeptes d’un français académique, parfois malmené par l’usage. Tentons donc d’y voir clair avant d’ajuster le tir.

    L’emploi de tel comme adjectif qualificatif ne pose pas de problème : de telles rencontres te grandissent ; nous n’attendions pas de tels orages. Pas plus de tracas lorsque tel est pronom, dans un registre littéraire : tel exige un confort royal, tel autre se contente du minimum  ; tel est pris, qui croyait prendre. Pas davantage avec les emplois nominaux :...

    Lire la suite

  • Grève des contrôleurs aériens: le beurre et l’argent du beurre

    Depuis quelques jours, c’est un peu le monde à l’envers pour ceux qui ont une vue caricaturale de francophones qui cultiveraient la grève, ne jureraient que par l’actionnariat public et pour qui la protection des travailleurs relèverait du sacré.

    Jugez plutôt : le patron (wallon) de l’aéroport de Liège demande la privatisation de Skeyes, l’entreprise publique fédérale en charge du contrôle aérien, le ministre en charge des Aéroports à la Région wallonne, Jean Luc Crucke, vient de suspendre le...

    Lire la suite