Antisémitisme: le carnaval d’Alost pourrait être retiré de la liste de l’UNESCO, le bourgmestre réagit

Antisémitisme: le carnaval d’Alost pourrait être retiré de la liste de l’UNESCO, le bourgmestre réagit

Le bourgmestre d’Alost, Christoph D’Haese (N-VA), déplore que le carnaval de sa ville puisse être retiré de la liste du patrimoine immatériel de l’Unesco à la suite de la polémique antisémite suscitée par un des chars. L’Unesco se prononcera fin d’année sur le dossier.

Lors du 91e cortège de carnaval, en début de mois, un char a suscité l’indignation de la communauté juive. Le véhicule était surmonté de poupées représentant des caricatures de juifs orthodoxes, installées sur des sacs d’argent. La société carnavalesque responsable du char entendait ainsi montrer que l’événement lui-même était confronté à des économies.

L’Unesco a fait savoir vendredi qu’elle envisageait d’exclure le carnaval inscrit en 2010 sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. L’organisation liée aux Nations unies se prononcera fin d’année sur le sujet.

>Char antisémite du carnaval d’Alost: le bourgmestre (N-VA) a reçu des menaces

Concertations

Christoph D’Haese pense que l’Unesco commet une erreur de jugement. Il répète que la société concernée n’avait pas d’intentions antisémites. Il souligne « qu’au sein du contexte particulier du carnaval, beaucoup de choses sont possibles car il n’y a pas de censure». «Nous n’allons pas autoriser que les musulmans, les catholiques ou les juifs décident de ce dont nous pouvons rire», ajoute-t-il. Il espère avoir une chance de pouvoir exprimer sa position auprès de l’Unesco.

L’affaire ne semble de toute façon pas encore bouclée en Belgique. La communauté juive a exigé des excuses après le cortège et des organisations juives influentes menacent de se retirer du secteur diamantaire anversois.

Une concertation entre les différentes parties, dont la société de carnaval, est prévue.

>«Le carnaval d’Alost souille la réputation de la Belgique», selon une organisation juive

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. © René Breny - Le Soir

    Le prix des maisons a augmenté de 25% en huit ans

  2. Bruxelles-les-Bains a vécu. La faute aux travaux programmés. Et à une volonté de décentralisation.

    Bruxelles-les-Bains, c’est fini: place à Hello Summer

  3. Les Français pourraient devoir travailler plus longtemps pour accéder à la pension.

    Macron enjoint aux Français de travailler plus

Chroniques
  • Vie privée et numérique: grimacez! Vous êtes filmé

    Début avril, le New York Times a lancé une série spéciale, intitulée le Privacy Project, qui sonne le tocsin contre tous ceux qui nous espionnent, nous filment, nous fichent, nous taggent, nous ciblent. « Les pays occidentaux sont en train de construire un Etat de surveillance aussi totalitaire que celui actuellement mis en œuvre par le gouvernement chinois », s’inquiétait le chroniqueur Farhad Manjoo.

    Exagération ? On a peine à s’imaginer que le système de surveillance chinois, en particulier son recours massif à la reconnaissance faciale pour traquer les citoyens déviants, puisse être adopté par des démocraties libérales. Et pourtant. « Nous avons abandonné trop de contrôle sur notre vie numérique, écrivait sa collègue Kara Swisher. Nous ne pouvons plus le tolérer ».

    Elle n’est pas seule...

    Lire la suite

  • Macron: le prix à payer pour une politique «plus humaine»

    L’intervention d’Emmanuel Macron ce jeudi soir était censée ranimer son quinquennat. Un mandat toujours englué, après deux ans de pouvoir, dans une crise sociale sans fin et une impopularité record. Pas sûr que le but ait été atteint.

    Certes, le moment était grave. Il a su trouver le ton juste pour regretter ses erreurs et retracer un...

    Lire la suite