Antisémitisme: le carnaval d’Alost pourrait être retiré de la liste de l’UNESCO, le bourgmestre réagit

Antisémitisme: le carnaval d’Alost pourrait être retiré de la liste de l’UNESCO, le bourgmestre réagit

Le bourgmestre d’Alost, Christoph D’Haese (N-VA), déplore que le carnaval de sa ville puisse être retiré de la liste du patrimoine immatériel de l’Unesco à la suite de la polémique antisémite suscitée par un des chars. L’Unesco se prononcera fin d’année sur le dossier.

Lors du 91e cortège de carnaval, en début de mois, un char a suscité l’indignation de la communauté juive. Le véhicule était surmonté de poupées représentant des caricatures de juifs orthodoxes, installées sur des sacs d’argent. La société carnavalesque responsable du char entendait ainsi montrer que l’événement lui-même était confronté à des économies.

L’Unesco a fait savoir vendredi qu’elle envisageait d’exclure le carnaval inscrit en 2010 sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. L’organisation liée aux Nations unies se prononcera fin d’année sur le sujet.

>Char antisémite du carnaval d’Alost: le bourgmestre (N-VA) a reçu des menaces

Concertations

Christoph D’Haese pense que l’Unesco commet une erreur de jugement. Il répète que la société concernée n’avait pas d’intentions antisémites. Il souligne « qu’au sein du contexte particulier du carnaval, beaucoup de choses sont possibles car il n’y a pas de censure». «Nous n’allons pas autoriser que les musulmans, les catholiques ou les juifs décident de ce dont nous pouvons rire», ajoute-t-il. Il espère avoir une chance de pouvoir exprimer sa position auprès de l’Unesco.

L’affaire ne semble de toute façon pas encore bouclée en Belgique. La communauté juive a exigé des excuses après le cortège et des organisations juives influentes menacent de se retirer du secteur diamantaire anversois.

Une concertation entre les différentes parties, dont la société de carnaval, est prévue.

>«Le carnaval d’Alost souille la réputation de la Belgique», selon une organisation juive

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Lionel Messi veilli par l’application FaceApp.

    Ce que FaceApp vous dit (tout bas) sur l’utilisation qu’elle fait de vos photos

  2. Louis Michel et Laurette Onkelinx.

    «Chez Laurette et Louis», le casting politique de LN24

  3. l’état d’urgence «
sécheresse
» n’est pas déclaré, mais une réunion de crise est prévue le 25 juillet prochain.

    Agriculture: comme un avant-goût de sécheresse

Chroniques
  • Vous avez de ces mots: un ostracisme façon {beulemans}

    Un bruxellois mythique

    Zinnekes de tous poils, kiekefretters de toutes plumes, ne m’en veuillez pas de dire tout droit dehors ce que je pense : le parler bruxellois n’est pas une langue. Je veux dire : il n’est pas une langue reposant sur un système linguistique partagé par une communauté de locuteurs, comme le français ou le wallon. Il fait partie de ces codes mixtes, tels le camfranglais ou le francolof en Afrique, qui varient sensiblement d’un locuteur à l’autre.

    Mais qu’est-ce qu’il raconte, ce zievereir ? Pas une langue, mon bruxellois ? Qu’est-ce que moi je te cause alors ? Qu’est-ce que tu fais avec les Fables de Pitje Schramouille ? Les Flauwskes de Jef Kazak ? La Famille Kaekebroek ? Les marionnettes de Toone ? Et Le mariage de Mlle Beulemans, ça n’est pas du spek pour ton bec, peut...

    Lire la suite

  • Bruxelles: un accord rouge, vert, raisonnablement ambitieux

    Un accord de gouvernement, c’est un acte par lequel des élus s’engagent envers les citoyens, pour cinq ans. Au moment de sa rédaction, il peut être jugé à l’aune de son ambition et de ses priorités. A cet égard, le texte conclu par les six partis de la majorité bruxelloise affiche clairement les couleurs. Rouge et verte.

    La ville se fracture, entre pauvres et riches, que relient de moins en moins ces classes moyennes tentées par l’exode urbain. Les indicateurs se dégradent : le nombre d’enfants...

    Lire la suite