Antisémitisme: le carnaval d’Alost pourrait être retiré de la liste de l’UNESCO, le bourgmestre réagit

Antisémitisme: le carnaval d’Alost pourrait être retiré de la liste de l’UNESCO, le bourgmestre réagit

Le bourgmestre d’Alost, Christoph D’Haese (N-VA), déplore que le carnaval de sa ville puisse être retiré de la liste du patrimoine immatériel de l’Unesco à la suite de la polémique antisémite suscitée par un des chars. L’Unesco se prononcera fin d’année sur le dossier.

Lors du 91e cortège de carnaval, en début de mois, un char a suscité l’indignation de la communauté juive. Le véhicule était surmonté de poupées représentant des caricatures de juifs orthodoxes, installées sur des sacs d’argent. La société carnavalesque responsable du char entendait ainsi montrer que l’événement lui-même était confronté à des économies.

L’Unesco a fait savoir vendredi qu’elle envisageait d’exclure le carnaval inscrit en 2010 sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. L’organisation liée aux Nations unies se prononcera fin d’année sur le sujet.

>Char antisémite du carnaval d’Alost: le bourgmestre (N-VA) a reçu des menaces

Concertations

Christoph D’Haese pense que l’Unesco commet une erreur de jugement. Il répète que la société concernée n’avait pas d’intentions antisémites. Il souligne « qu’au sein du contexte particulier du carnaval, beaucoup de choses sont possibles car il n’y a pas de censure». «Nous n’allons pas autoriser que les musulmans, les catholiques ou les juifs décident de ce dont nous pouvons rire», ajoute-t-il. Il espère avoir une chance de pouvoir exprimer sa position auprès de l’Unesco.

L’affaire ne semble de toute façon pas encore bouclée en Belgique. La communauté juive a exigé des excuses après le cortège et des organisations juives influentes menacent de se retirer du secteur diamantaire anversois.

Une concertation entre les différentes parties, dont la société de carnaval, est prévue.

>«Le carnaval d’Alost souille la réputation de la Belgique», selon une organisation juive

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20191203-3XK945 2019-12-03 10:58:52

    Enseignement: regarder Pisa avec les lunettes de l’optimiste

  2. ©News

    Les bulletins des Mauves face au Sporting de Charleroi: une défense inspirée, une attaque patraque

  3. «
J’ai beaucoup d’imagination et de spontanéité dans ma manière d’écrire et d’inventer de la musique.
»

    Ibrahim Maalouf: «Ma musique est métissée parce que j’écoute le monde»

La chronique
  • Dans la hotte de saint Nicolas :{couques}, {nicnacs} et {spéculoos}

    Pour nombre d’entre nous, le 6 décembre fait revivre des souvenirs dont l’évocation suffit à nous convaincre que les enfants sages d’antan étaient bien différents de ceux d’aujourd’hui. Pourtant, même si le contenu de la hotte du grand saint a bien changé, il recèle quelques indémodables qui suscitent chez petits et grands un même élan de gratitude vis-à-vis de ce mystérieux visiteur à qui l’on pardonne bien volontiers son intrusion d’un soir. Dans le sillage de celui-ci, cette chronique vous offre quelques friandises linguistiques qui ont bravé les décennies, tout comme les réalités qu’elles désignent.

    Une couque de Dinant, pas de Reims

    Pas de hotte de saint Nicolas sans couque, gourmandise lexicographique de solide consistance. Une couque bien différente de ces pâtisseries à base de pâte briochée que sont, en Belgique, la couque suisse et la couque au beurre (avec ses déclinaisons aux raisins et au chocolat). Il s’agit d’un pain d’épices à pâte très ferme, ce qui...

    Lire la suite

  • Question à la N-VA: pourquoi se rendre détestable?

    Stop Khattabi » en lettres capitales noires sur fond jaune, avec pour suivre « Pas d’activiste qui puisse contrecarrer les décisions de justice à la Cour constitutionnelle ». Le tout à côté du visage de l’ex-coprésidente d’Ecolo, érigée par la N-VA en ennemie publique numéro un.

    Cette campagne « ad feminam » sur Twitter est pour commencer totalement déplacée alors qu’il existe un Parlement pour...

    Lire la suite