Allemagne: arrestation de 11 personnes soupçonnées de préparer un attentat «islamiste»

Allemagne: arrestation de 11 personnes soupçonnées de préparer un attentat «islamiste»

Onze personnes suspectées de planifier un attentat «islamiste» à la voiture-bélier et aux armes à feu ont été arrêtées vendredi à Francfort par la police allemande.

Parmi elles, un homme de 21 ans d’Offenbach et deux frères de 31 ans de Wiesbaden appartenant à la scène salafiste sont suspectés d’être les cerveaux de l’opération qui visait à perpétrer un attentat «terroriste islamiste», selon le parquet de Francfort.

Pour y parvenir, ils avaient prévu d’utiliser un véhicule et des armes à feu afin de «tuer autant ‘d’infidèles’ que possible», explique le parquet dans un communiqué.

Les suspects, dont les nationalités n’ont pas été précisées, avaient déjà pris contact avec «divers trafiquants d’armes, loué un gros véhicule» et récolté de l’argent pour l’achat d’armes à feu.

Les enquêteurs se focalisent en particulier sur dix personnes âgées d’entre 20 et 42 ans et vivant dans la Hesse et dans la Rhénanie-Palatinat. Elles sont notamment soupçonnées de financement du terrorisme et d’aide à la préparation d’un crime.

Le pays en alerte

Lors des perquisitions effectuées tôt vendredi matin dans des appartements situées à Francfort et aux alentours, la police a récupéré plus de 20.000 euros en espèces, plusieurs couteaux, de petites quantités de drogues et plusieurs documents électroniques et écrits.

Les suspects arrêtés doivent encore être présentés à un juge d’instruction qui décidera de leur mise en détention provisoire.

L’Allemagne est en alerte en raison de plusieurs attaques djihadistes perpétrées ou envisagées dans le pays ces dernières années.

La plus grave, survenue en décembre 2016, a été commise par un Tunisien de 23 ans, Anis Amri, auteur d’un attentat au camion-bélier sur un marché de Noël à Berlin.

L’attaque, revendiquée par l’EI, avait fait douze morts.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. SOCCER JUSTICE SPORTING ANDERLECHT TRAINING CENTER SEARCH

    Un air de sérénité pendant les perquisitions à Anderlecht

  2. Emmanuel Macron est très attendu pour son face à face avec la presse, ce jeudi en début de soirée.

    Macron: la suppression de l’ENA, mais encore?

  3. Tous les partis francophones s’accordent pour appellent à la création d’une instance de contrôle totalement indépendante.

    Survol de Bruxelles: la position des différents partis

Chroniques
  • Un «Stemtest» pour voter en connaissance de cause

    Sa première annonce, il y a quelques semaines, était plutôt hésitante : « Ah oui, le président de parti me murmure que je dois dire explicitement que je suis candidat Premier ministre. » Depuis cette révélation, Jan Jambon, vice-Premier ministre dans le gouvernement précédent, ne cesse de le répéter, d’abord à la presse flamande ; après en français, et même dans un clip lancé sur tous les réseaux sociaux : « Je suis Jan Jambon, et je suis candidat Premier ministre. » Pour Charles Michel, l’actuel Premier ministre, c’est son porte-parole, Georges-Louis Bouchez, qui répond au micro de LN24 : « Charles Michel serait un meilleur Premier ministre, j’en suis certain ». Puis, n’oublions pas Elio Di Rupo, toujours président du PS, qui, déjà en automne 2018, expliquait sur le plateau de Jeudi En Prime qu’« être Premier ministre signifie...

    Lire la suite

  • Bulletin des ministres: la Belgique de fiston fait mieux que celle de papa

    Soixante-deux journalistes du « Soir », du « Standaard » et de « Bruzz » à Bruxelles se sont prêtés à l’exercice délicat d’attribuer une cote à tous les ministres francophones et flamands de ce pays. Nous publions ce mercredi les derniers bulletins. Un exercice qui contient certainement sa part de subjectivité mais qui livre d’intéressants enseignements. On constatera d’abord qu’en appliquant la même méthode d’évaluation, le gouvernement fédéral obtient une moyenne de 54 %, alors que Bruxelles atteint 59...

    Lire la suite