Météo: des risques de bruine pour ce premier week-end de printemps

© Joakeem Carmans / Le Soir
© Joakeem Carmans / Le Soir

La journée de samedi débutera dans la brume, le brouillard et la grisaille avec un risque de bruine par endroits. La visibilité s’améliorera progressivement au cours de la journée, mais le ciel restera très nuageux, selon les prévisions de l’IRM. L’après-midi, de légères pluies pourraient arroser le territoire, surtout au nord du sillon Sambre et Meuse. En Lorraine et au nord du pays, les nuages laisseront place à de belles éclaircies. Le thermomètre affichera entre 8 et 13 degrés, sous un vent faible à modéré qui soufflera de direction variable.

Le ciel sera encore encombré pendant la nuit, avec quelques faibles pluies ou bruines sur le centre et le sud. Au nord, de larges éclaircies évinceront les nuages. Les minima seront compris entre 4 et 6 degrés, sous un vent faible à modéré de nord-est.

Dimanche, la grisaille s’imposera sur la moitié sud du pays avec un risque de quelques gouttes, tandis que le nord se réveillera sous de belles éclaircies dès le matin. Elles s’étendront vers le sud du pays en cours de journée. Les maxima oscilleront entre 8 degrés en Hautes Fagnes ainsi qu’en bord de mer et 13 degrés en Campine, sous un vent faible à parfois modéré de secteur nord nord ouest.

► Les prévisions météo, région par région

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Elaborer des vaccins et des traitements prend du temps. Dans l’urgence, les chercheurs testent des molécules efficaces contre d’autres virus.

    Comment un laboratoire belge traque le coronavirus

  2. d-20180119-3K4JUR 2020-01-14 13:15:56

    Pensions: statu quo sur la Grapa?

  3. belgaimage-161310454-full

    Lettre ouverte au Roi: le temps est venu d’être créatif

La chronique
  • Du triomphe des Verts à l’écologie comme religion

    Top là !… Les écologistes autrichiens n’ont pas longtemps hésité avant de signer un accord de gouvernement avec la droite très conservatrice autrichienne.

    Les « Grünen » allemands s’apprêtent à les imiter.

    Trois semaines plus tard, à Paris, l’extrême gauche écolo-anarchisante d’« Extinction-Rebellion » s’attaquait à des succursales bancaires et dégradait, après les avoir envahis, les locaux de la société financière BlackRock.

    Entre les deux événements, c’est le centrisme macronien qui décidait de se repeindre en vert. En vert cru.

    Il existe également un écologisme d’extrême droite, rappelait opportunément Le Figaro  : l’immigration désignée comme une pollution. La ruralité opposée à la ville corruptrice, retour à la terre. Le refus de la PMA ou de la GPA assimilé à un refus des OGM. Contre l’atteinte à l’intégrité de la nature, contre...

    Lire la suite

  • L’imagination ne suffira pas pour reconstruire l’école francophone

    Note méthodologique concernant les bâtiments scolaires… Ces 22 pages, validées fin de semaine dernière par le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, disent les doutes d’un quintet de ministres face aux toitures qui prennent l’eau, aux murs bourrés d’amiante, aux équipements techniques obsolètes et aux factures énergétiques générées par des infrastructures datant d’une époque où le gasoil de chauffage valait moins de 10 centimes d’euros. Les doutes d’une équipe ministérielle devant un parc immobilier indigne d’une école...

    Lire la suite