Formula E à Sanya: Vergne s’impose, D’Ambrosio reste 2e du championnat, et Vandoorne abandonne

Formula E à Sanya: Vergne s’impose, D’Ambrosio reste 2e du championnat, et Vandoorne abandonne
Twitter JeanEricVergne

Ce n’est qu’en immobilisant sa DS Techeetah dans la pitlane du circuit de Sanya, au sud de l’île d’Haïnan (Chine), que Jean-Eric Vergne a eu confirmation de sa victoire dans la sixième manche du championnat 2018-2019 de Formula E. Jusque-là, la (très mauvaise et si peu réactive) direction de course avait laissé planer un doute sur une possible pénalité que le Français aurait à encourir pour n’avoir pas respecté une procédure derrière la voiture de sécurité. Il n’en a finalement rien été, et « JEV » a pu célébrer sa première victoire depuis celle acquise en juillet dernier à New York, là où il avait décroché le titre ! « Une victoire que je dédie à Charlie Whiting » (l’ancien directeur de course de la F1, décédé la semaine dernière en Australie), a dit le Parisien, qui est ainsi repassé de la 11e à la 3e place du championnat.

Oliver Rowland aurait dû…

Avant cela, la course n’a certainement pas été la plus palpitante de ce début de saison. La faute à Oliver Rowland (e.dams) qui, parti depuis la pole position, a joué au bouchon pendant une bonne moitié de course. Un bouchon que Vergne a fini par faire sauter, ce qui a eu le don d’enfin animer les débats. Une série d’incidents et d’accidents s’en est suivie. Rien de bien terrible a priori, mais la direction de course – qui, elle n’a décidément pas rendu hommage à Charlie Whiting… – s’est trouvée à ce point débordée qu’elle a carrément brandi le drapeau rouge afin de dégager la voiture d’Alexander Sims, bloquée en pleine ligne droite depuis plusieurs tours !

Une fois relancée, la course a encore duré une dizaine de minutes. Des minutes au cours desquelles Rowland s’est montré de plus en plus insistant vis-à-vis d’un Vergne clairement moins rapide. Mais alors que cette pénalité planait sur le Français, le team e.dams a préféré jouer la prudence en conseillant à Rowland de ne pas l’attaquer. Ce n’était pas la bonne décision, et le Britannique s’en mordait bien sûr les doigts… « Alors que Sébastien (Buemi) termine 6e et moi 2e, l’écurie doit être contente de ce résultat d’ensemble, mais moi, je suis bien sûr un peu déçu de ne pas ramener la victoire. C’est comme ça… », soupirait le Britannique.

Da Costa repasse en tête

Une victoire qui est donc revenue à Vergne, sixième lauréat de la saison après Da Costa (Riyad), D’Ambrosio (Marrakech), Bird (Santiago du Chili), Di Grassi (Mexico), et Hong Kong (Mortara). Classé 3e à Sanya, Antonio Felix Da Costa a ainsi repris la tête du championnat, avec 3 points d’avance sur Jérôme D’Ambrosio, à nouveau auteur d’une course très consistante qu’il a terminée à la 7e place. Vergne et Bird partagent la 3e place du championnat, à 8 points de Da Costa, et comptent un point d’avance sur Mortara.

Vandoorne : « On aurait dû faire mieux »

Quant à Stoffel Vandoorne, il a à nouveau achevé son week-end de façon prématurée. Qualifié à la 13e place, le Roularien a couvert un tour à peine avant de se louper sur un freinage et d’emboutir la voiture du pauvre Sam Bird… « Encore un week-end difficile, soupirait notre compatriote dont l’équipier Gary Paffett a à nouveau été victime d’un problème de transmission que le team HWA semble décidément avoir du mal à appréhender. « Je pense que nous avons manqué de performance sur l’ensemble du week-end, et en particulier en qualification, où nous aurions dû faire mieux. Ce crash avec Bird se solde par un nouvel abandon (NDLR : son 4e de la saison, en six courses), alors que notre objectif est toujours de tenter d’aller le plus loin possible en course afin d’accumuler de l’expérience, et d’éventuellement profiter de l’un ou l’autre incident de course, souvent possible dans les derniers moments de ces épreuves souvent très disputées… »

La prochaine se déroulera à Rome, le 13 avril.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Charlotte Martin
: «
 Les questions du public sur les vaccins sont légitimes, il faut y répondre clairement et sereinement
».

    Le manque de vaccins fait trébucher le système de santé des Belges

  2. d-20181019-3P6Q92 2018-10-19 16:31:16

    Laurette Onkelinx, la dernière séance: «La politique est gloutonne, j’ai payé le prix fort»

  3. SOCCER JUSTICE SPORTING ANDERLECHT TRAINING CENTER SEARCH

    Un air de sérénité pendant les perquisitions à Anderlecht

Chroniques
  • Un «Stemtest» pour voter en connaissance de cause

    Sa première annonce, il y a quelques semaines, était plutôt hésitante : « Ah oui, le président de parti me murmure que je dois dire explicitement que je suis candidat Premier ministre. » Depuis cette révélation, Jan Jambon, vice-Premier ministre dans le gouvernement précédent, ne cesse de le répéter, d’abord à la presse flamande ; après en français, et même dans un clip lancé sur tous les réseaux sociaux : « Je suis Jan Jambon, et je suis candidat Premier ministre. » Pour Charles Michel, l’actuel Premier ministre, c’est son porte-parole, Georges-Louis Bouchez, qui répond au micro de LN24 : « Charles Michel serait un meilleur Premier ministre, j’en suis certain ». Puis, n’oublions pas Elio Di Rupo, toujours président du PS, qui, déjà en automne 2018, expliquait sur le plateau de Jeudi En Prime qu’« être Premier ministre signifie...

    Lire la suite

  • Bulletin des ministres: la Belgique de fiston fait mieux que celle de papa

    Soixante-deux journalistes du « Soir », du « Standaard » et de « Bruzz » à Bruxelles se sont prêtés à l’exercice délicat d’attribuer une cote à tous les ministres francophones et flamands de ce pays. Nous publions ce mercredi les derniers bulletins. Un exercice qui contient certainement sa part de subjectivité mais qui livre d’intéressants enseignements. On constatera d’abord qu’en appliquant la même méthode d’évaluation, le gouvernement fédéral obtient une moyenne de 54 %, alors que Bruxelles atteint 59...

    Lire la suite