Football Leaks: le hacker Rui Pinto placé en détention provisoire

Football Leaks: le hacker Rui Pinto placé en détention provisoire
AFP

Le Portugais Rui Pinto, hacker à l’origine des révélations des « Football Leaks » soupçonné par la justice de son pays de vol de données et de tentative d’extorsion, a été placé en détention provisoire à l’issue d’un premier interrogatoire vendredi soir au tribunal d’instruction de Lisbonne.

La décision de la juge d’instruction Maria Antonia Andrade a été confirmée aux journalistes par l’avocat du pirate informatique, Francisco Teixeira da Mota, qui a aussitôt annoncé son intention de faire appel d’une mesure de contrôle judiciaire qu’il a considérée « sans fondement ».

« Le lanceur d’alerte des #Footballleaks Rui Pinto a été placé en détention provisoire par les juridictions portugaises. Nous nous battrons pour sa liberté compte tenu de l’importance de son geste citoyen mais aussi pour ce qu’il est », a réagi sur Twitter l’avocat au barreau de Paris Vincent Brengarth, membre de l’équipe internationale d’avocats du hacker portugais.

Arrêté le 16 janvier en Hongrie, où il résidait, Rui Pinto avait été remis jeudi aux autorités portugaises qui le soupçonnent d’avoir accédé aux systèmes informatiques du club Sporting Portugal et de Doyen Sports, un fonds d’investissement domicilié à Malte, puis d’avoir publié plusieurs documents confidentiels sur un site internet créé fin 2015.

Le hacker, aujourd’hui âgé de 30 ans, aurait ensuite réclamé à un responsable de Doyen Sports le paiement d’une somme de 500.000 à un million d’euros pour cesser de révéler ces documents compromettants. Il encourt une peine pouvant aller jusqu’à dix ans de prison.

Ses avocats le présentent toutefois comme un « très important lanceur d’alerte européen » grâce auquel les parquets de plusieurs pays, dont la France, ont ouvert des enquêtes sur les malversations présumées dans le football.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Plus de 290 personnes ont perdu la vie.

    Attentats au Sri Lanka: une nouvelle plaie ouverte dans l’histoire du pays

  2. Si l’épreuve du CEB peut-être stressante tant pour les parents que pour les élèves, le taux de réussite n’est jamais descendu en dessous de 85,5
%.

    CEB: des stages pour soutenir, motiver, encourager

  3. A Molenbeek, des participants au projet Aircasting ont organisé une manifestation sur la place communale pour sensibiliser la population et les politiques à la pollution de l’air.

    Mesurer la pollution, c’est dans le vent

Chroniques
  • Collecte de dons pour Notre-Dame de Paris: retour de flamme

    Cent millions d’euros », lance l’un. « 200 millions », renchérit l’autre. Qui dit mieux ?

    Heureusement, à la fin, le lot ne sera pas adjugé, puisqu’il s’agit non pas d’un tableau de maître, mais d’une cathédrale maîtresse.

    Donc nos grands capitalistes ont fait assaut de générosité pour voler au secours, non d’un peuple asservi, non d’un peuple dans la misère – n’exagérons pas ! –, mais d’un monument dans le besoin : Notre-Dame de Paris.

    L’extrême gauche s’est indignée. C’est à la fois normal et bête. « Beau et con à la fois » comme le chantait Jacques Brel.

    Quelle surprise, en effet, que de découvrir que les riches sont très riches ! Surtout quand ce sont des héritiers. Aurait-il fallu...

    Lire la suite