Gilets jaunes à Paris: aucun manifestant ne s’est aventuré sur les Champs-Elysées

Gilets jaunes à Paris: aucun manifestant ne s’est aventuré sur les Champs-Elysées

Depuis ce matin, 15 personnes ont été verbalisées et 31 interpellées sur le périmètre interdit à la manifestation à Paris, mais aucun incident n’a été déploré dans la capitale française, selon France Info. Les forces de l’ordre ont également exécuté 2322 contrôles préventifs.

A Paris les Champs-Elysées sont vides de manifestants, on y retrouve seulement les policiers et les gendarmes.

Au niveau du début du périmètre interdit, ceux-ci procèdent à des barrages filtrants où ils fouillent les sacs des personnes osant aller jusque-là. «  Un maximum de contrôles en amont avec vérification des sacs notamment pour vérifier si les gens n’ont pas d’objets dangereux ou du matériel de protection assez lourd pour venir sur le secteur » , a expliqué le capitaine Pierre Puente à France Info.

Dans la plupart des autres villes de l’Hexagone, les mobilisations de gilet jaune se sont déroulées de manière pacifique. A Nice, quelques heurts ont néanmoins eu lieu et au moins une femme a été blessée lors de l’évacuation de la place Garibaldi.

Les manifestations de gilets jaunes ont été interdites ce samedi 23 mars par le chef d’Etat français Emmanuel Macron. Un dispositif impressionnant a été déployé pour « assurer qu’au faire cesser immédiatement les violences, voire des destructions », une semaine après le saccage des Champs-Elysées, selon le nouveau préfet de police.

Les importantes violences du weekend dernier ont amené les autorités à prendre des mesures très forte pour la 19e journée de mobilisation des gilets jaunes.

►Gilets jaunes : l’impressionnant dispositif de sécurité à Paris en images

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Gilets jaunes|Politique|Paris
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. © Sylvain Piraux - Le Soir

    Yvon Englert (ULB): «La proposition du MR pour la fusion UCL/Saint-Louis, c’est le venin de la discorde»

  2. Le loyer, l’université, les sorties et les courses... Kenzy paie tout
: «
J’avais envie de pouvoir être autonome, indépendant
».

    Les débrouillards: Kenzy, des études, deux boulots et une multitude de projets

  3. Le président Trump aux petits soins pour Paula White dans la salle Roosevelt de la Maison Blanche.

    Paula White, la télévangéliste qui a signé un pacte avec Trump

Chroniques
  • Avec «tel», il faut viser juste

    En point de mire

    La cible de cette chronique est un monosyllabe, tel, qui cumule les emplois : adjectival, pronominal, nominal et même conjonctif pour certains. D’où quelques soucis pour les adeptes d’un français académique, parfois malmené par l’usage. Tentons donc d’y voir clair avant d’ajuster le tir.

    L’emploi de tel comme adjectif qualificatif ne pose pas de problème : de telles rencontres te grandissent ; nous n’attendions pas de tels orages. Pas plus de tracas lorsque tel est pronom, dans un registre littéraire : tel exige un confort royal, tel autre se contente du minimum  ; tel est pris, qui croyait prendre. Pas davantage avec les emplois nominaux :...

    Lire la suite

  • Grève des contrôleurs aériens: le beurre et l’argent du beurre

    Depuis quelques jours, c’est un peu le monde à l’envers pour ceux qui ont une vue caricaturale de francophones qui cultiveraient la grève, ne jureraient que par l’actionnariat public et pour qui la protection des travailleurs relèverait du sacré.

    Jugez plutôt : le patron (wallon) de l’aéroport de Liège demande la privatisation de Skeyes, l’entreprise publique fédérale en charge du contrôle aérien, le ministre en charge des Aéroports à la Région wallonne, Jean Luc Crucke, vient de suspendre le...

    Lire la suite