Elections 2019: Françoise Schepmans et Didier Reynders emmèneront les listes MR à Bruxelles

©Bruno D’Alimonte / Le Soir
©Bruno D’Alimonte / Le Soir

Le Mouvement réformateur a confectionné un tiers de sa liste pour l’élection régionale à Bruxelles et deux tiers pour sa liste dans la même circonscription (avec les communes à facilités de la périphérie) pour la Chambre.

A la Chambre, ce sont sept ministres ou parlementaires sortants qui se représentent, a indiqué le chef de file des réformateurs bruxellois Didier Reynders. Élément marquant, le député libéral sortant Gautier Calomne, absent samedi et pas cité lors de la présentation, ne figure qu’à la sixième place alors que le MR avait décroché quatre sièges dans la circonscription bruxelloise en 2014.

►Charles Michel et Valérie De Bue emmèneront les listes MR en Brabant wallon

Au fédéral

Les trois premières places étaient déjà connues, occupées par les ministres sortants Didier Reynders et Sophie Wilmès, et l’ex-journaliste de RTL-TVI, Michel De Maegd. La quatrième place est occupée par le député bruxellois Olivier de Clippele, qui fut en indélicatesse avec la section réformatrice d’Ixelles avant de déménager à Bruxelles. Faiseur de voix, le député sortant de Linkebeek Damien Thiery pousse la liste. Autre député sortant, l’ex-bourgmestre de Koekelberg, Philippe Pivin, qui a perdu l’écharpe maïorale en octobre dernier au profit d’Ahmed Laaouej (PS), sera premier suppléant.

A la Région

Au parlement bruxellois, le MR avait décroché 18 sièges en 2014. Après l’ex-bourgmestre de Molenbeek Françoise Schepmans et le chef de groupe sortant au parlement bruxellois, Vincent De Wolf, bourgmestre d’Etterbeek, c’est Alexia Bertrand, cheffe de file MR à Woluwe St-Pierre et cheffe de cabinet de Didier Reynders au gouvernement fédéral, qui occupera la troisième place. Elle est notamment suivie des ex-bourgmestres d’Anderlecht et Ixelles, Gaëtan Van Goidsenhoven et Dominique Dufourny, et de l’ex-échevin à la ville de Bruxelles Geoffroy Coomans. La liste est poussée par la députée régionale sortante Viviane Teitelbaum (ex-échevine à Ixelles) et le bourgmestre d’Uccle Boris Dilliès.

Parmi les éligibles au parlement bruxellois, on trouve encore Anne-Charlotte d’Ursel, Clémentine Barzin, David Leisterh (vice-président du MR bruxellois et président du CPAS de Watermael-Boitsfort), Aurélie Czekalski, David Weytsman, Latifa Ait Baala, Alain Vander Elst, Mustafa Ulusoy, Lucas Ducarme, Angelina Chan, Sabrina Baraka ou Louis de Clippele.

Il s’agit de listes qui allient « expérience et vitalité », a commenté le président du MR Charles Michel.

Il reste une semaine au MR local pour rentrer des listes complètes.

Invalid Scald ID.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Emmanuel Macron apparaît comme le meilleur interlocuteur de Vladimir Poutine sur la scène européenne, face à une Angela Merkel déclinante où des leaders eurosceptiques ayant moins d’influence.

    Diplomatie: au fort de Brégançon, Macron tend la main à Poutine pour préparer le G7

  2. Arnaud Jacquemin, administrateur délégue d’Univers Drink
: «
Il y a dix ans, quand nous avons lancé nos produits, le sans alcool passait inaperçu. Aujourd’hui, c’est un vrai phénomène.
»

    Bières et vins sans alcool: une croissance à faire tourner la tête

  3. Souvent, dans les points relais, une pièce est dédiée aux colis.

    Les points relais, stressants, énergivores et peu rentables

Chroniques
  • Vous avez de ces mots: le {Culot} d’Arthur Masson

    Le précédent billet de cette chronique vous a rappelé que le wallon reçoit, dans la bande dessinée, un traitement parallèle à celui dont a bénéficié le Brussels Vloms dans quelques albums d’Hergé. Ce même wallon peut-il parfois se retrouver dans des textes où il serait mélangé avec du français, à l’image du bruxellois « beulemans », hybride de flamand et de français ? Eh bien oui ! Quelques auteurs se sont illustrés naguère dans cet exercice, tantôt en créant un parler mixte wallo-français, tantôt en insérant des séquences de wallon dans un texte rédigé en majeure partie en français.

    Le premier cas de figure fera l’objet d’un prochain billet. Quant au second, il a été principalement illustré par un auteur quelque peu oublié des jeunes générations, mais dont le succès a été spectaculaire dans la seconde moitié du 20e siècle : Arthur Masson. Né en 1896 à Rièzes (...

    Lire la suite

  • La Flandre ne marche pas au son du canon

    Il y a plusieurs choses à retenir dans l’interview que nous accorde Bruno De Wever, historien très réputé et par ailleurs frère de Bart De Wever, le président de N-VA. Mais la plus importante est que ses propos sont identiques à ceux qu’il tient en Flandre. La contestation de la parole nationaliste n’est ainsi pas la spécialité de francophones obsessionnels, qui ne verraient les propositions de la N-VA que comme des provocations et des attaques en règle. Il y a au nord du pays nombre d’experts qui n’hésitent pas à monter au créneau pour...

    Lire la suite