«Terrifiant»: 5 hélicoptères évacuent les 1.300 passagers d’un paquebot en difficulté en Norvège (vidéos)

Les autorités norvégiennes poursuivaient samedi soir l’évacuation spectaculaire par hélicoptère de quelque 1.300 personnes à bord d’un navire de croisière, victime d’un problème moteur dans des eaux notoirement périlleuses au large de la Norvège.

«  Le navire de croisière Viking Sky a lancé un SOS, problèmes de motorisation dans une météo mauvaise », a annoncé le Centre de secours du sud de la Norvège sur Twitter.

Dans un autre tweet, la police locale a indiqué que les 1.300 passagers et membres d’équipage allaient être évacués vers la terre.

Les témoignages des passagers

«  Je n’ai jamais rien vu d’aussi effrayant. J’ai commencé à prier, j’ai prié pour la sécurité de tout le monde à bord », a dit à la télévision publique NRK l’une des passagers qui a pu regagner la terre ferme, Janet Jacob.

«  Le voyage en hélicoptère a été terrifiant. Les vents, on aurait dit une tornade », a-t-elle témoigné.

Cinq hélicoptères ont été dépêchés sur place pour effectuer des navettes entre le navire et la terre ferme avec les passagers évacués, a indiqué le Centre de secours.

A la nuit tombée, la grande silhouette blanche du paquebot survolée par des hélicoptères et battue par de fortes vagues était à peine visible sur les images des médias norvégiens, filmées depuis la terre.

A chaque rotation, chaque appareil emporte entre 15 et 20 personnes, hélitreuillées l’une après l’autre.

« Cela va prendre du temps pour évacuer tout le monde », a précisé M. Franck.

Les secours ont reçu un Mayday vers 14h en provenance du Viking Sky alors qu’il se trouvait à quelques milles marins au large de la région de Møre og Romsdal (ouest de la Norvège).

En provenance de Tromsø (nord) et à destination de Stavanger (sud-ouest), le navire a perdu sa puissance moteur et a commencé à dériver vers le littoral.

Son équipage a ensuite réussi à redémarrer un moteur et à ancrer le navire, qui s’est stabilisé à environ deux kilomètres des côtes.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le patrimoine financier des Belges se montait au 31 décembre à 1.317,4 milliards d’euros, soit 22,4 milliards de moins qu’un an auparavant.

    Le patrimoine financier des Belges diminue pour la première fois en 10 ans

  2. BXL

    Le bulletin des ministres bruxellois: discrète satis’ pour le gouvernement Vervoort

  3. 13 - Groekie - PXL Tech

    Notre assiette est promise à un avenir végétarien

Chroniques
  • Brexit: l’heure est à la glorification du passé britannique

    Par Marc Roche

    On allume la radio ou la télé ou on ouvre son journal. Et les petits matins d’un printemps ensoleillé deviennent blêmes. Après la trêve pascale, le grand-guignolesque feuilleton du Brexit a repris.

    Depuis la décision du Conseil européen, la Première ministre Theresa May y compris, d’étendre la date butoir du divorce au 31 octobre, une sorte de « drôle de guerre » prévaut au Royaume-Uni. A part quelques escarmouches par médias interposés, il ne se passe rien.

    En effet, la cheffe du gouvernement peut garder son poste jusqu’en décembre si elle le souhaite. Les négociations entre le gouvernement et l’opposition travailliste sont dans l’impasse. De nouveaux votes indicatifs doivent avoir lieu au Parlement, plus divisé que jamais. Les partis se préparent aux vraies-fausses élections...

    Lire la suite

  • Bulletin des ministres: la Belgique de fiston fait mieux que celle de papa

    Soixante-deux journalistes du « Soir », du « Standaard » et de « Bruzz » à Bruxelles se sont prêtés à l’exercice délicat d’attribuer une cote à tous les ministres francophones et flamands de ce pays. Nous publions ce mercredi les derniers bulletins. Un exercice qui contient certainement sa part de subjectivité mais qui livre d’intéressants enseignements. On constatera d’abord qu’en appliquant la même méthode d’évaluation, le gouvernement fédéral obtient une moyenne de 54 %, alors que Bruxelles atteint 59...

    Lire la suite