Mouvement de panique à Disneyland Paris suite à une rumeur d’attaque

Un mouvement de panique a eu lieu à Disneyland Paris, ce samedi soir, suite à une rumeur d’attaque, selon les premières informations récoltées sur les réseaux sociaux. Il s’agirait d’une fausse alerte.

Les touristes sur place indiquent sur Twitter avoir été confinés dans les restaurants et magasins de Disneyland.

Pour être précis, le mouvement de foule a eu lieu dans le Disney Village, qui est la sorte de « zone commerciale » située juste à l'entrée du parc d'attractions.

Selon un journaliste de LCI, la levée de doute des policiers est terminée. Ce serait donc la défaillance d’un tapis roulant qui a créé le mouvement de panique, faisant croire aux gens que des coups de feu avaient été tirés.

Un touriste belge présent sur place, contacté par Sudinfo, a expliqué que les terrasses se sont vidées en quelques secondes, que les touristes ont été poussés vers les magasins et que les vigiles ont verrouillé les portes.

Des visiteurs qui se trouvaient dans le café Starbucks ont été évacués par les coulisses du Wild West Show. Un exemple parmi d'autres des nombreux témoignages d'évacuation sur les réseaux sociaux.

--> Disneyland Paris va accueillir de nouvelles attractions sur les thèmes de Star Wars et Marvel

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Charlotte Martin
: «
 Les questions du public sur les vaccins sont légitimes, il faut y répondre clairement et sereinement
».

    Le manque de vaccins fait trébucher le système de santé des Belges

  2. d-20181019-3P6Q92 2018-10-19 16:31:16

    Laurette Onkelinx, la dernière séance: «La politique est gloutonne, j’ai payé le prix fort»

  3. SOCCER JUSTICE SPORTING ANDERLECHT TRAINING CENTER SEARCH

    Un air de sérénité pendant les perquisitions à Anderlecht

Chroniques
  • Un «Stemtest» pour voter en connaissance de cause

    Sa première annonce, il y a quelques semaines, était plutôt hésitante : « Ah oui, le président de parti me murmure que je dois dire explicitement que je suis candidat Premier ministre. » Depuis cette révélation, Jan Jambon, vice-Premier ministre dans le gouvernement précédent, ne cesse de le répéter, d’abord à la presse flamande ; après en français, et même dans un clip lancé sur tous les réseaux sociaux : « Je suis Jan Jambon, et je suis candidat Premier ministre. » Pour Charles Michel, l’actuel Premier ministre, c’est son porte-parole, Georges-Louis Bouchez, qui répond au micro de LN24 : « Charles Michel serait un meilleur Premier ministre, j’en suis certain ». Puis, n’oublions pas Elio Di Rupo, toujours président du PS, qui, déjà en automne 2018, expliquait sur le plateau de Jeudi En Prime qu’« être Premier ministre signifie...

    Lire la suite

  • Bulletin des ministres: la Belgique de fiston fait mieux que celle de papa

    Soixante-deux journalistes du « Soir », du « Standaard » et de « Bruzz » à Bruxelles se sont prêtés à l’exercice délicat d’attribuer une cote à tous les ministres francophones et flamands de ce pays. Nous publions ce mercredi les derniers bulletins. Un exercice qui contient certainement sa part de subjectivité mais qui livre d’intéressants enseignements. On constatera d’abord qu’en appliquant la même méthode d’évaluation, le gouvernement fédéral obtient une moyenne de 54 %, alors que Bruxelles atteint 59...

    Lire la suite