La panne d’un escalator crée un mouvement de panique à Disneyland Paris: quelques blessés légers

©Twitter
©Twitter

Un mouvement de foule s’est produit samedi soir dans le parc d’attractions Disneyland Paris après un bruit provoqué par un problème d’escalator ou d’ascenseur qui a fait craindre des détonations, a-t-on appris de sources concordantes.

«  Fausse alerte, les forces de sécurité confirment qu’il n’y a pas de menaces », a indiqué le ministère de l’Intérieur dans un tweet en anglais, démentant les rumeurs rapidement relayées sur Twitter.

«  Suite à un bruit probablement dû à un ascenseur ou un escalator, il y a eu un mouvement de foule », a expliqué une source proche de l’enquête.

Conformément à son protocole de sécurité, le parc situé en Seine-et-Marne a confiné ses visiteurs le temps de lever les doutes, a précisé cette source.

Selon la préfecture de Seine-et-Marne, l’opération de police est terminée. Il y a quelques blessés légers suite au mouvement de foule.

Selon un journaliste de LCI, ce serait donc la défaillance d’un tapis roulant qui a créé le mouvement de panique, faisant croire aux gens que des coups de feu avaient été tirés.

Les touristes confinés

Les touristes sur place indiquent sur Twitter avoir été confinés dans les restaurants et magasins de Disneyland.

Un touriste belge présent sur place, contacté par Sudinfo, a expliqué que les terrasses se sont vidées en quelques secondes, que les touristes ont été poussés vers les magasins et que les vigiles ont verrouillé les portes.

Des visiteurs qui se trouvaient dans le café Starbucks ont été évacués par les coulisses du Wild West Show. Un exemple parmi d’autres des nombreux témoignages d’évacuation sur les réseaux sociaux.

– > Disneyland Paris va accueillir de nouvelles attractions sur les thèmes de Star Wars et Marvel

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. @Belga

    Watducks: le sacre du caractère

  2. Nissan a porté plainte au pénal contre Carlos Ghosn, son ancien patron.

    L’avenir de Carlos Ghosn s’assombrit encore un peu plus

  3. Oriol Junqueras a répondu pour la première fois depuis son incarcération aux questions des journalistes, réunis dans une rédaction à plus de 600 kilomètres de l’endroit où il est emprisonné.

    Les Catalans en campagne depuis la prison

Chroniques
  • Collecte de dons pour Notre-Dame de Paris: retour de flamme

    Cent millions d’euros », lance l’un. « 200 millions », renchérit l’autre. Qui dit mieux ?

    Heureusement, à la fin, le lot ne sera pas adjugé, puisqu’il s’agit non pas d’un tableau de maître, mais d’une cathédrale maîtresse.

    Donc nos grands capitalistes ont fait assaut de générosité pour voler au secours, non d’un peuple asservi, non d’un peuple dans la misère – n’exagérons pas ! –, mais d’un monument dans le besoin : Notre-Dame de Paris.

    L’extrême gauche s’est indignée. C’est à la fois normal et bête. « Beau et con à la fois » comme le chantait Jacques Brel.

    Quelle surprise, en effet, que de découvrir que les riches sont très riches ! Surtout quand ce sont des héritiers. Aurait-il fallu...

    Lire la suite

  • Grève des contrôleurs aériens: le beurre et l’argent du beurre

    Depuis quelques jours, c’est un peu le monde à l’envers pour ceux qui ont une vue caricaturale de francophones qui cultiveraient la grève, ne jureraient que par l’actionnariat public et pour qui la protection des travailleurs relèverait du sacré.

    Jugez plutôt : le patron (wallon) de l’aéroport de Liège demande la privatisation de Skeyes, l’entreprise publique fédérale en charge du contrôle aérien, le ministre en charge des Aéroports à la Région wallonne, Jean Luc Crucke, vient de suspendre le...

    Lire la suite