Euromillions Basket League: Mons-Hainaut fait la bonne affaire à Alost

Une sacrée bataille sous l’anneau.
Une sacrée bataille sous l’anneau. - Belga

Alost 81

Mons-Hainaut 87

Q.T. :22-13, 15-22, 17-22, 27-30

Alost :26/41 à 2 pts, 2/14 à 3 pts, 23 lfs sur 31, 30 rbds, 23 fp. Smith 2+5, Williams 8+10, CASERO 5+6, Amis 2+3, Van Impe, Buysse 0+0, GEUKENS 2+4, VAN DER MARS 9+8, Blieck, DAVIS 0+4, THOMAS 9+4, Schauvlieger

Mons :24/42 à 2 pts, 6/15 à 3 pts, 21 lfs sur 25, 28 rbds, 23 fp, Cage sorti à 78-82. Upshur 5+2, JONES 6+15, CAGE 0+9, Mortant 0+4, SMITH 0+13, Van Caeneghem 0+0, Lasisi 2+0, NIKOLIC 4+0, Giancaterino 4+0, Ekamba, Moris 10+7, CHRABASCZ 4+2

Arbitres :MM.Vanhoye, Delange et Engels

Avec le retour aux affaires d’Idris Lasisi, le jeune Mathieu Houdart sortait de la liste des douze joueurs inscrits sur la feuille de match. Conséquence : Daniel Goethals pouvait, enfin, avoir à sa disposition son effectif au grand complet. « Je voulais récupérer l’ensemble de ma troupe avant les « back to back ». J’espère que tout se déroulera normalement jusqu’à la fin de la phase classique. Une place dans le Top-5 reste notre priorité dans ce championnat », a expliqué le coach montois. De son côté, Jean-Marc Jaumin devait composer avec le forfait de son « big man » Gilles Dierickx (2m13).

Les Okapis commencent le match avec Thomas à la réalisation : 7-0. Au moment des rotations, Alost en profite pour avancer à 16-5 (7e). Débordée, la bande à Big Dan errait comme une âme en peine sur le terrain. Après le temps mort du coach montois, les Renards parviennent, enfin, à équilibrer les échanges : 22-13 (10e).

Au second quart, Alost exploite la vitesse d’exécution de Williams et Smith, tous deux experts dans le un contre un mais Mons résiste et revient dans le parcours grâce à huit points consécutifs de Moris (2x3) : 29-27 (15e).

Celui qui continue à faire mal aux Renards, c’est l’international hollandais Thomas Van Der Mars, particulièrement efficace dans la raquette (9 pts et 7 rebonds avant la pause).

Mais comme Lasisi retrouve son niveau et le chemin des filets aux lancers, Jean-Marc Jaumin est obligé de griller un temps mort. Après 35-34 (18e), la bande à Goethals revient à égalité après un lancer de Jones.

Malgré des prestations en dents de scie de Smith et Van Caeneghem en 1re période, les Renards sont parvenus à limiter les dégâts. Fidèle à ses habitudes, Moris a joué au pompier de service. Après 46-46 (26e), Mons retrouve le leadership après cinq points consécutifs de… Moris : 49-53 (29e).

Lors des dix dernières minutes, les deux formations se rendent coup pour coup et ont des difficultés à se départager : 66-65 (35e) et 70-70 (38e). BMH prend un avantage grâce à un impressionnant Jones (74-79) et gère la fin de match au mieux de ses intérêts.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le succès des universités francophones est incontestable et la tendance s’inscrit dans le long terme.

    Enseignement supérieur: toujours plus d’étudiants dans les universités francophones

  2. Bart De Wever.

    Crise politique : à quoi joue la N-VA?

  3. Liverpool pourra compter sur Mané et Van Dijk pour ne pas être le premier tenant du titre éliminé en phase de poules depuis 2012.

    Ligue des champions: plusieurs grands d’Europe en danger

La chronique
  • France: les premières leçons d’une révolte sociale

    Jeudi, grande manifestation syndicale contre la réforme des retraites : énorme succès.

    Samedi, trente manifestations de « gilets jaunes » dans la foulée de cette révolte sociale : énorme bide.

    Spectaculaire retournement de situation. Il y a encore quelques mois, il était de bon ton de gloser sur le fait que le mouvement « gilet jaune » avait ringardisé et marginalisé le mouvement syndical. Le verdict est tombé.

    Arnaque médiatique

    En vérité, nous avons été victimes d’une énorme arnaque médiatique (on reconnaîtra que j’ai tenté, sans succès, de la démystifier).

    Jeudi donc, près d’un million de citoyennes et de citoyens ont défilé dans toute la France.

    Au plus fort du mouvement des « gilets jaunes », ils furent 300.000. Or, à l’époque...

    Lire la suite

  • Négociations fédérales: l’insulte! Bon sang, mais c’est bien sûr!

    Mais comment n’y ont-ils pas pensé plus tôt ? Les conseillers du Roi avec leurs « Et que je vous sers le café. Et que je vous écoute patiemment »… et Paul Magnette qui fait des vidéos expliquant qu’il recherche « des solutions constructives pour tous, de Zeebruges à Arlon et d’Eupen à Mouscron », en français et en néerlandais ? Que dire des Vande Lanotte, Reynders, Bourgeois et Demotte engoncés dans de chics costumes pour faire honneur à la fonction ?

    Faux !...

    Lire la suite