NBA: Golden State cède sa première place à Denver après sa plus lourde défaite de la saison (vidéos)

photo news
photo news

Sans jouer, Denver (49 v-22 d) est désormais leader. Il ne reste que dix matchs à Golden State (49 v-23 d) pour reprendre la place qui lui assurerait l’avantage de la salle au long des play-offs à l’Ouest.

Le vétéran allemand Dirk Nowitzki (40 ans) a brillé dans ce match de gala. Le MVP 2007 et champion 2011, a réussi 21 points, son record cette saison. La véritable vedette des Mavericks est désormais le jeune prodige slovène débutant Luka Doncic. Il a réalisé un nouveau triple-double (23 pts, 11 reb et 10 ast). Dallas n’est que 14e et avant-dernier de la Conférence (29 v-44 d).

Utah a repris des couleurs et n’a mis qu’une mi-temps (36-70) pour venir à bout de Chicago 83-114. Les Jazz, qui ont pu s’appuyer sur Rudy Gobert (21 pts, 14 reb), recollent à OKC et aux Clippers (43 v-30 d).

Portland conserve l’espoir de terminer 3e de la saison régulier dans la « Western ». Les Blazers ont battu Detroit 117-112. Leur bilan (45 v-27 d) les place à portée de Houston (46 v-27 d).

Boston a manqué, à l’Est, l’occasion de rejoindre Indiana. Les Celtics ont concédé un 3e revers de suite. Ils ont perdu à Charlotte 124-117 alors qu’ils comptaient 18 points d’avance à 8 minutes de la conclusion. Kemba Walker le meneur des Hornets s’est alors rappelé qu’il était All-Star et a planté dans le panier adversaire 18 de ses 36 points (auxquels il a cumulé au final 11 rebonds ete 9 passes). Charlotte (33 v-39 d), 10e, conserve un mince espoir de terminer dans le Top 8.

Un autre meneur a fait des misères à une franchise ambitieuse. Trae Young, le nouvel espoir d’Atlanta, s’est offert le panier de la victoire à l’ultime seconde à Philadelphie 127-129. Douzièmes, les Hawks (26 v-48 d) terminent la saison en roue libre. Les Sixers (47 v-26 d) restent troisièmes derrière Milwaukee (54 v-19 d) et Toronto (51 v-22 d).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Les U20 belges ont décroché la troisième des Championnats d’Europe Division B, ce qui les propulse en Division A.

    Par Guillaume Zaracas

    Basket

    L’avenir du basket belge s’annonce radieux

  • Remco Evenepoel. Photo 
: Photonews.

    Le WE sportif en 60 secondes

  • PHOTONEWS_10737547-007

    Par AFP/Belga

    Basket

    Mondial de basket: James Harden compte faire l’impasse

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. HOCKEY EUROHOCKEY FINAL BELGIUM VS SPAIN

    Maîtrise et sang-froid: les Red Lions sacrés champions d’Europe (vidéos)

  2. FRANCE G7 SUMMIT

    G7: Biarritz en état de siège, la ville où on apprend à attendre…

  3. d-20190816-3VKH9V 2019-08-16 15:15:52

    L’Unesco met en garde contre le «Sauvage» de la Ducasse d’Ath et appelle au «respect mutuel entre communautés»

La chronique
  • Vous avez de ces mots: La parlure des {ceux de chez nous}

    Entre wallon et français

    Le précédent billet de cette chronique vous a rappelé pourquoi les œuvres d’Arthur Masson, qui comportent du français et du wallon, ne peuvent pas être considérées comme un langage mixte. L’auteur distingue soigneusement les deux langues, en les faisant alterner selon les personnages ou les circonstances du récit. Il nous faut donc chercher ailleurs l’équivalent du bruxellois « beulemans », dans lequel français et flamand sont parfois imbriqués au sein d’une même phrase ou d’une même expression.

    Cet équivalent existe, mais il n’est plus guère connu aujourd’hui que de quelques spécialistes des productions régionales et d’un lectorat moins jeune encore que celui qui a apprécié la Toinade d’Arthur Masson. Il s’agit d’une littérature essentiellement liégeoise de par l’origine des auteurs et le décor des romans ou nouvelles. Elle est écrite dans une langue dont la base est incontestablement...

    Lire la suite

  • L’Amazonie en feu: Sa forêt? Nos poumons!

    Alors, #prayforamazonas. #prier pour l’Amazonie. C’est en apparence tout ce qu’il nous reste à faire. Car entre la bêtise du président (élu) d’un des plus grands pays de la planète (Jair Bolsonaro) et l’incapacité répétée des grands dirigeants du monde de faire bloc, il n’y a plus guère de place que pour l’incantation.

    Un ciel jaunâtre éclipse São Paulo, une eau de pluie noire déferle sur la ville brésilienne, et nous croisons les doigts. 74.000 feux ont été comptabilisés depuis janvier au Brésil,...

    Lire la suite