La Zambie interdit une boisson énergétique provoquant des érections

La Zambie interdit une boisson énergétique provoquant des érections

Les autorités zambiennes ont interdit une boisson énergétique provoquant des érections après des tests en laboratoire qui ont démontré que celle-ci contenait la même substance que celle présente dans le Viagra.

Le breuvage SX Energy Natural Power, produit par la société Revin Zambia, est exporté dans des pays de la région, dont l’Ouganda, où un consommateur s’est récemment plaint d’érections et de transpiration excessives.

Dans un communiqué publié mercredi dernier, les autorités de la ville de Ndola, où le producteur de la boisson a son siège, ont ordonné un «rappel du produit» énergétique SX.

La porte-parole de Ndola, Tilyenji Mwanza, a précisé que les résultats en provenance du Zimbabwe et d’Afrique du Sud corroboraient ceux de tests réalisés en Zambie indiquant «une présence positive de citrate de sildenafil» dans la boisson.

En décembre dernier, les autorités de régulation médicale d’Ouganda et de Zambie avaient déjà établi que le SX contenait cette molécule présente dans le Viagra, un médicament utilisé contre les troubles de l’érection. La Zambie avait alors suspendu la production de la boisson. Le rappel décidé cette semaine concerne les produits encore en vente.

Aucun commentaire n’a pu être obtenu auprès de la société Revin Zambia dans l’immédiat. «Autant que l’on sache, notre boisson ne contient aucun médicament», a déclaré à l’AFP en janvier son directeur, Vikas Kapoor.

Selon son étiquette, le remontant contient des extraits naturels de gingembre et de tongkat ali, deux substances aphrodisiaques bien connues de la pharmacopée.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. La Wallonie transfère une compétence du fédéral à partir du 6 mai.

    L’aptitude à la conduite sera désormais une compétence wallonne

  2. BXL

    Le bulletin des ministres bruxellois: discrète satis’ pour le gouvernement Vervoort

  3. 13 - Groekie - PXL Tech

    Notre assiette est promise à un avenir végétarien

Chroniques
  • Brexit: l’heure est à la glorification du passé britannique

    Par Marc Roche

    On allume la radio ou la télé ou on ouvre son journal. Et les petits matins d’un printemps ensoleillé deviennent blêmes. Après la trêve pascale, le grand-guignolesque feuilleton du Brexit a repris.

    Depuis la décision du Conseil européen, la Première ministre Theresa May y compris, d’étendre la date butoir du divorce au 31 octobre, une sorte de « drôle de guerre » prévaut au Royaume-Uni. A part quelques escarmouches par médias interposés, il ne se passe rien.

    En effet, la cheffe du gouvernement peut garder son poste jusqu’en décembre si elle le souhaite. Les négociations entre le gouvernement et l’opposition travailliste sont dans l’impasse. De nouveaux votes indicatifs doivent avoir lieu au Parlement, plus divisé que jamais. Les partis se préparent aux vraies-fausses élections...

    Lire la suite

  • Bulletin des ministres: la Belgique de fiston fait mieux que celle de papa

    Soixante-deux journalistes du « Soir », du « Standaard » et de « Bruzz » à Bruxelles se sont prêtés à l’exercice délicat d’attribuer une cote à tous les ministres francophones et flamands de ce pays. Nous publions ce mercredi les derniers bulletins. Un exercice qui contient certainement sa part de subjectivité mais qui livre d’intéressants enseignements. On constatera d’abord qu’en appliquant la même méthode d’évaluation, le gouvernement fédéral obtient une moyenne de 54 %, alors que Bruxelles atteint 59...

    Lire la suite