Accueil Société Régions Liège

Et si Huy conservait ses centrales après l’arrêt du nucléaire?

C’est l’idée de Nicolas De Moor, un jeune étudiant en architecture qui a participé à un concours destiné à imaginer « l’après-nucléaire » à Tihange. Un projet futuriste, sans doute un peu utopique mais qui a le mérite d’envisager des reconversions possibles de ce site une fois qu’il sera assaini.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le point, la ligne et le plan. C’est de cette manière que Nicolas De Moor, un étudiant en architecture du paysage, a imaginé la reconversion du site nucléaire de Tihange. Un projet futuriste et pourtant complexe mêlant les aspects historiques, économiques, environnementaux mais également esthétiques. Ce projet comme, comme tous les autres, suppose un assainissement complet du site avant sa reconversion, ce qui ne se produira pas avant de nombreuses années.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Liège

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs