Accueil Sports Football Diables rouges

Les bulletins des Diables rouges: une 100e cap fêtée de la plus belle des manières pour Eden Hazard

Le capitaine belge a fêté comme il se doit sa centième sélection en équipe nationale en inscrivant, face à Chypre, son trentième but avec les Diables.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Le déplacement à Chypre de ce dimanche 24 mars 2019 restera à jamais dans la mémoire d’Eden Hazard. Pas pour la qualité du spectacle livré, le suspense ayant été tué en un quart d’heure, ni même pour l’enjeu, en tout début d’éliminatoires pour l’Euro 2020. Mais une centième cap, cela se fête, d’autant que seuls Jan Vertonghen (depuis juin 2018) et Axel Witsel (depuis novembre 2018) étaient parvenus à atteindre cette barre symbolique avant lui. Une centième cap arborée lors d’une prestation sans saveur, cela ne lui aurait pas ressemblé. Trois jours après un match abouti face à la Russie, avec un doublé décisif alors que le score était de 1-1, Eden Hazard n’a mis que dix petites minutes pour remettre en exergue ses sensations en zone de finition, au GSP Stadium de Nicosie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par LEBLANC Michel, lundi 25 mars 2019, 10:40

    Le journaliste devrait tenir compte que ce n'est pas d'une centième "cap" que l'on parle (cap est d'ailleurs masculin selon les dictionnaires de la langue française), mais bien d'une centième "cape" (reliant ainsi le mot au maillot et à sa valeur spéciale pour le joueur). Par ailleurs, dans l'article sur Batshuyi, le rédacteur écrit "Batshuayi a fait le boulot durant les deux rencontres, savant se faire oublier, ..." Le participe présent de savoir est "sachant". La première erreur est trop fréquent pour que ce soit une simple erreur, elle devient une véritable faute. Quant à la seconde, elle dénote un manque flagrant de connaissance de la langue. Le journal "Le soir" nous avait habitués à mieux.

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs