Elise Mertens éliminée au 3e tour à Miami par la jeune Tchèque, Marketa Vondrousova

@AFP
@AFP

Elise Mertens (N.16) a été éliminée au troisième tour du tournoi de tennis de Miami, épreuve WTA Premier sur surface dure dotée de 8.359.455 dollars, dimanche en Floride.

Au stade des 16es de finale, Elise Mertens, 23 ans, 14e joueuse du monde, a été battue par la jeune Tchèque de 19 ans, Marketa Vondrousova (WTA 59) en deux sets : 6-4, 7-6 (7/1) après presque deux heures de match (1h55 minutes).

Le premier set a vu les deux joueuses rivaliser de ’break’. Sur les 10 mises en jeu, seules trois en effet l’ont été sur le service de la joueuse. Vondrousova prenait le meilleur 6 jeux à 4 et poursuivait sur sa lancée dans la seconde manche pour mener 5-3 et servir pour le gain du match. Elise Mertens ne voulait cependant pas lâcher si facilement et forçait le jeu décisif. La numéro 1 belge devait pourtant s’y inclinée 7 points à 1 perdant la rencontre.

Pour une place en quarts de finale, Vondrousova (déjà quart de finaliste à Indian Wells) devra écarter de sa route soit l’Américaine Sloane Stephens (N.4), 6e mondiale, 26 ans, soit l’Allemande Tatjana Maria (WTA 62), 31 ans.

Seule Belge encore engagée à Miami, Elise Mertens, associée à la Biélorusse Aryna Sabalenka, disputera encore le 2e tour face à la Taïwanaise Su-Wei Hsieh et la Tchèque Barbora Strycova (N.3).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. HOCKEY EUROHOCKEY FINAL BELGIUM VS SPAIN

    Maîtrise et sang-froid: les Red Lions sacrés champions d’Europe (vidéos)

  2. FRANCE G7 SUMMIT

    G7: Biarritz en état de siège, la ville où on apprend à attendre…

  3. d-20190816-3VKH9V 2019-08-16 15:15:52

    L’Unesco met en garde contre le «Sauvage» de la Ducasse d’Ath et appelle au «respect mutuel entre communautés»

La chronique
  • Vous avez de ces mots: La parlure des {ceux de chez nous}

    Entre wallon et français

    Le précédent billet de cette chronique vous a rappelé pourquoi les œuvres d’Arthur Masson, qui comportent du français et du wallon, ne peuvent pas être considérées comme un langage mixte. L’auteur distingue soigneusement les deux langues, en les faisant alterner selon les personnages ou les circonstances du récit. Il nous faut donc chercher ailleurs l’équivalent du bruxellois « beulemans », dans lequel français et flamand sont parfois imbriqués au sein d’une même phrase ou d’une même expression.

    Cet équivalent existe, mais il n’est plus guère connu aujourd’hui que de quelques spécialistes des productions régionales et d’un lectorat moins jeune encore que celui qui a apprécié la Toinade d’Arthur Masson. Il s’agit d’une littérature essentiellement liégeoise de par l’origine des auteurs et le décor des romans ou nouvelles. Elle est écrite dans une langue dont la base est incontestablement...

    Lire la suite

  • L’Amazonie en feu: Sa forêt? Nos poumons!

    Alors, #prayforamazonas. #prier pour l’Amazonie. C’est en apparence tout ce qu’il nous reste à faire. Car entre la bêtise du président (élu) d’un des plus grands pays de la planète (Jair Bolsonaro) et l’incapacité répétée des grands dirigeants du monde de faire bloc, il n’y a plus guère de place que pour l’incantation.

    Un ciel jaunâtre éclipse São Paulo, une eau de pluie noire déferle sur la ville brésilienne, et nous croisons les doigts. 74.000 feux ont été comptabilisés depuis janvier au Brésil,...

    Lire la suite