Qualifications Euro 2020: l’Allemagne s’impose aux Pays-Bas au terme d’un match spectaculaire (2-3, vidéos)

©News
©News

La Mannschaft a mené 0-2 grâce à Leroy Sane (15e, 0-1) et Serge Gnabry (34e, 0-2). Matthijs de Ligt (48e, 1-2) et Memphis Depay (63e, 2-2) ont rétabli l’égalité avant que Nico Schulz ne signe le succès allemand (90e, 2-3).

Les Allemands sont parfaitement rentrés dans leur match et, sans une superbe intervention de Jasper Cillessen sur un tir rapproché de Gnabry, ils auraient rapidement mené à la marque (2e). Après un débordement côté gauche, Schulz a adressé une bonne passe à Sane a fait mouche d’une frappe croisée du gauche (15e, 0-1).

Après le but du Citizen, le rythme a baissé. Ce qui a permis aux Néerlandais, qui avaient éprouvé jusque-là des soucis à la relance, de se porter dans le camp adverse. Ryan Babel a alors manqué deux occasions d’égaliser en perdant deux duels face à Manuel Neuer. Sur le second, le gardien allemand a effectué un arrêt réflexe sur un plat du pied à bout portant de l’avant de Fulham (26e).

Côté efficacité, les Allemands avaient une longueur d’avance. Lancé en profondeur par Antonio Rüdiger, Gnabry s’est remis sur son pied droit avant d’enrouler une solide frappe (34e, 0-2).

A la reprise, les Néerlandais ont inversé le rapport de forces grâce à Depay. L’attaquant de Lyon a servi De Ligt, qui a réduit l’écart d’une tête croisée (48e, 1-2), avant d’égaliser(63e, 2-2). Après une demi-heure de souffrances, les Allemands ont relevé la tête. A peine monté au jeu, Marco Reus (87e) a donné à Schulz le ballon de la victoire (90e, 2-3).

Au classement, les deux équipes se retrouvent avec trois points derrière l’étonnante Irlande du Nord (6 points), victorieuse de la Bélarusse (2-1) dans la soirée. Jonny Evans (30e, 1-0) et Josh Magennis (87e, 2-1) ont marqué les buts irlandais alors qu’Igor Stasevich avait égalisé (33e, 1-1). L’Estonie, qui a perdu son premier match contre l’Irlande du Nord (2-0), était au repos.

Dans le groupe G, la Pologne s’est imposée 2-0 face à la Lettonie grâce à Robert Lewandowski (76e) et Kamil Glik (84e) à chaque fois sur des assists d’Arkadiusz Reca. Les Polonais (6 points) sont premiers devant Israël, qui a battu l’Autriche de Pieter Zulj (4-2). L’Anderlechtois est sorti (85e) et a reçu une carte jaune (58e).

Dans l’autre match de la poule G, la Slovénie et la Macédoine ont partagé l’enjeu (1-1). Miha Zajc (34e, 1-0) a ouvert la marque pour les visités et Enis Bardhi (47e, 1-1) a permis aux Macédoniens (3e) de compter également quatre points au classement.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Nissan a porté plainte au pénal contre Carlos Ghosn, son ancien patron.

    L’avenir de Carlos Ghosn s’assombrit encore un peu plus

  2. 170 kilos, c’est une masse. Qui rend impossibles la course et la marche intensive pendant plus d’un quart d’heure.

    Grand format - Journal d’un obèse: «Vous devez être malheureux pour manger comme ça»

  3. Image=d-20171222-3JPRY5_high

    Le bulletin de Theo Francken: 51%

Chroniques
  • Collecte de dons pour Notre-Dame de Paris: retour de flamme

    Cent millions d’euros », lance l’un. « 200 millions », renchérit l’autre. Qui dit mieux ?

    Heureusement, à la fin, le lot ne sera pas adjugé, puisqu’il s’agit non pas d’un tableau de maître, mais d’une cathédrale maîtresse.

    Donc nos grands capitalistes ont fait assaut de générosité pour voler au secours, non d’un peuple asservi, non d’un peuple dans la misère – n’exagérons pas ! –, mais d’un monument dans le besoin : Notre-Dame de Paris.

    L’extrême gauche s’est indignée. C’est à la fois normal et bête. « Beau et con à la fois » comme le chantait Jacques Brel.

    Quelle surprise, en effet, que de découvrir que les riches sont très riches ! Surtout quand ce sont des héritiers. Aurait-il fallu...

    Lire la suite

  • Grève des contrôleurs aériens: le beurre et l’argent du beurre

    Depuis quelques jours, c’est un peu le monde à l’envers pour ceux qui ont une vue caricaturale de francophones qui cultiveraient la grève, ne jureraient que par l’actionnariat public et pour qui la protection des travailleurs relèverait du sacré.

    Jugez plutôt : le patron (wallon) de l’aéroport de Liège demande la privatisation de Skeyes, l’entreprise publique fédérale en charge du contrôle aérien, le ministre en charge des Aéroports à la Région wallonne, Jean Luc Crucke, vient de suspendre le...

    Lire la suite