Elise Mertens battue par la jeune Vondrusova à Miami: «Je n’ai pas bien servi et fait trop d’erreurs»

Photo News
Photo News

Sur le court Butch Buchholz, elle s’est inclinée 6-4, 7-6 (7/1) contre la jeune Tchèque de 19 ans, Marketa Vondrousova (WTA 59) au terme d’un match qui fut un festival de breaks.

« Ce fut un match difficile », a-t-elle confié à Belga à sa sortie du court. « C’est une fille qui est en forme. Elle avait déjà bien joué à Indian Wells (NDLR : elle avait atteint les quarts de finale après avoir battu Simona Halep). Elle commet assez peu de fautes. C’était dès lors à moi à prendre le match en main, à diriger les échanges et à aller chercher les points, mais je n’ai pas bien servi et fait trop d’erreurs. Affronter une gauchère nécessite évidemment des ajustements différents, mais il ne s’agissait pas d’un désavantage pour moi. J’aurais peut-être pu venir un peu plus au filet, mais j’ai surtout fait trop de fautes. »

Depuis son titre conquis avec brio au tournoi de Doha, à la mi-février, où elle avait battu Kiki Bertens (WTA 8), Angelique Kerber (WTA 6) et Simona Halep (WTA 3), Elise Mertens a du mal à enchaîner. La nº1 belge n’a réussi à gagner que deux matches en trois tournois, se distinguant surtout en double, par une victoire à Indian Wells, le week-end dernier, avec sa partenaire biélorusse Aryna Sabalenka.

« Il n’y a pas quelque chose de particulier qui a changé », a-t-elle poursuivi. « Il n’est tout simplement pas évident de gagner tous les matches. Le niveau du tennis féminin est très élevé à l’heure actuelle. Il faut chaque fois être au top si on veut s’imposer. Il faut aussi reconnaître que Vondrousova a très bien joué. Il me reste le double, où je suis toujours engagée avec Sabalenka. Et si nous perdons, je prendrai le chemin de Charleston pour déjà m’entraîner sur la terre battue. »

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • ©Photonews

    Par Yves Simon

    ATP - WTA

    Que de regrets pour Elise Mertens à Stuttgart!

  • @Belga

    Équipe belge de Fed Cup: désespoir et des espoirs

  • @News

    Par A Monte-Carlo, Yves Simon

    ATP - WTA

    Rendez-vous en terre inconnue…

 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. SOCCER JUSTICE SPORTING ANDERLECHT TRAINING CENTER SEARCH

    Un air de sérénité pendant les perquisitions à Anderlecht

  2. Emmanuel Macron est très attendu pour son face à face avec la presse, ce jeudi en début de soirée.

    Macron: la suppression de l’ENA, mais encore?

  3. Tous les partis francophones s’accordent pour appellent à la création d’une instance de contrôle totalement indépendante.

    Survol de Bruxelles: la position des différents partis

Chroniques
  • Un «Stemtest» pour voter en connaissance de cause

    Sa première annonce, il y a quelques semaines, était plutôt hésitante : « Ah oui, le président de parti me murmure que je dois dire explicitement que je suis candidat Premier ministre. » Depuis cette révélation, Jan Jambon, vice-Premier ministre dans le gouvernement précédent, ne cesse de le répéter, d’abord à la presse flamande ; après en français, et même dans un clip lancé sur tous les réseaux sociaux : « Je suis Jan Jambon, et je suis candidat Premier ministre. » Pour Charles Michel, l’actuel Premier ministre, c’est son porte-parole, Georges-Louis Bouchez, qui répond au micro de LN24 : « Charles Michel serait un meilleur Premier ministre, j’en suis certain ». Puis, n’oublions pas Elio Di Rupo, toujours président du PS, qui, déjà en automne 2018, expliquait sur le plateau de Jeudi En Prime qu’« être Premier ministre signifie...

    Lire la suite

  • Bulletin des ministres: la Belgique de fiston fait mieux que celle de papa

    Soixante-deux journalistes du « Soir », du « Standaard » et de « Bruzz » à Bruxelles se sont prêtés à l’exercice délicat d’attribuer une cote à tous les ministres francophones et flamands de ce pays. Nous publions ce mercredi les derniers bulletins. Un exercice qui contient certainement sa part de subjectivité mais qui livre d’intéressants enseignements. On constatera d’abord qu’en appliquant la même méthode d’évaluation, le gouvernement fédéral obtient une moyenne de 54 %, alors que Bruxelles atteint 59...

    Lire la suite