La Belgique n’a pas tremblé à Chypre: revivez la victoire tranquille des Diables rouges (vidéo)

PHOTO NEWS
PHOTO NEWS

Eden Hazard, 28 ans, a dignement fêté sa centième sélection en ouvrant la marque dès la 10e de jeu (0-1) pour inscrire, à titre personnel, son 30e but pour les Diables Rouges, devenant le deuxième buteur belge de l’histoire, égalant Bernard Voorhoof et Paul Van Himst.

La Belgique (avec Vermaelen à la place de Boyata par rapport au dernier match jeudi) a dominé son sujet sans surprise, même si les occasions ne furent pas nombreuses que ce soit en première ou en seconde période. Michy Batshuayi avait il est vrai déjà doublé la marque à la 18e (0-2) trompant Urko Pardo, le gardien d’origine belge devenu chypriote. Malgré l’absence de plusieurs cadres, et face à un adversaire certes modeste qui ne s’est offert que de rares incursions dans le rectangle belge, les Diables Rouges n’ont jamais été inquiétés, hormis peut-être une tête de Laifis (Standard) juste au-dessus du but de Courtois (88e). Si Dries Mertens avait cédé sa place à Adnan Januzaj à la 56e, force est cependant de reconnaître que la partie a tiré en longueur, mais l’essentiel était acquis pour les Diables.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. © Sylvain Piraux - Le Soir

    Yvon Englert (ULB): «La proposition du MR pour la fusion UCL/Saint-Louis, c’est le venin de la discorde»

  2. Deux migrants venus de Côte d’Ivoire en route pour le col de l’Echelle. Au risque d’accidents s’ajoutent les menaces de l’extrême droite identitaire. © AFP.

    Dans les Alpes, les migrants fuient l’Italie de Salvini

  3. Pour la gauche en revanche, Steve Bannon est le diable en personne. Ce qui lui convient plutôt.

    Élections européennes: la méthode Steve Bannon

Chroniques
  • L’élection cachée

    Elections gâchées d’abord ; la première chose qui me frappe, dans la campagne nationale et européenne, c’est le poids de plus en plus lourd que pèsent les rumeurs, les fake news, les manipulations de toutes sortes. Plutôt que de mettre en avant un programme, les candidats se lancent dans des attaques plus ou moins masquées visant à discréditer l’adversaire. Un tel prendrait tel autre dans son équipe, lequel serait ceci ou cela… Il aurait dit que… L’argumentaire porte sur les intentions prêtées (ou volées), pas sur les propositions réelles et les actes. J’ai pointé l’importance que risque de jouer un personnage comme Steve Bannon dans la prochaine élection européenne  ; mais ce que Bannon joue à grande échelle (la manipulation, la désinformation, l’attaque personnelle…) est devenu le comportement de base.

    On aurait pu espérer que des élections rectorales dans une université se passent différemment ; les académiques et chercheurs, leurs étudiants, sont supposés...

    Lire la suite

  • Grève des contrôleurs aériens: le beurre et l’argent du beurre

    Depuis quelques jours, c’est un peu le monde à l’envers pour ceux qui ont une vue caricaturale de francophones qui cultiveraient la grève, ne jureraient que par l’actionnariat public et pour qui la protection des travailleurs relèverait du sacré.

    Jugez plutôt : le patron (wallon) de l’aéroport de Liège demande la privatisation de Skeyes, l’entreprise publique fédérale en charge du contrôle aérien, le ministre en charge des Aéroports à la Région wallonne, Jean Luc Crucke, vient de suspendre le...

    Lire la suite