WTA Miami: la tenante du titre Sloane Stephens éliminée, Simona Halep accrochée

EPA
EPA

Elle s’est inclinée au 3e tour en deux sets 6-3, 6-2 face à l’Allemande Tatjana Maria (WTA 62). Stephens, 26 ans, a confirmé son mauvais de saison après son élimination en 1/8e de finale de l’Open d’Australie en janvier et des échecs successifs au 2e tour à Acapulco et Indian Wells.

La N.3 mondiale Simona Halep a souffert face à la Slovène Polona Hercog mais s’est imposée après 2h49 en trois manches 5-7, 7-6 (7/1), 6-2. La Roumaine conserve toutes ses chances de revenir à la première place mondiale après l’élimination prématurée de la Japonaise Naomi Osaka. Il lui faudra battre lundi en 1/8e de finale l’inusable Venus Williams qui, à 38 ans, a pris de vitesse (6-3, 6-1) la Russe Daria Kasatkina, de 17 ans sa cadette.

« C’est toujours dur de jouer contre Venus, c’est un sacré défi, même si j’ai gagné nos trois derniers affrontements », a prévenu Halep qui a gagné les trois derniers duels livrés à Venus après avoir perdu les trois premiers.

La Tchèque Karolina Pliskova, autre ancienne N.1 mondiale toujours en lice, a eu beaucoup de mal face à la Française Alizé Cornet, 53e mondiale. Mais Cornet s’est blessée aux adducteurs et a capitulé en trois sets 6-7 (3/7), 6-1, 6-4.

Il y aura une Chinoise en quarts de finale. Yafan Wang (WTA 50), Victorieuse de l’Américaine Danielle Collins (26e mondiale et demi-finaliste de l’épreuve en 2018), va en effet affronter en 1/8e de finale sa compatriote Qiang Wang (WTA 18), qualifiée sans jouer après le forfait de l’Américaine Serena Williams (WTA 10).

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. © Sylvain Piraux - Le Soir

    Yvon Englert (ULB): «La proposition du MR pour la fusion UCL/Saint-Louis, c’est le venin de la discorde»

  2. Deux migrants venus de Côte d’Ivoire en route pour le col de l’Echelle. Au risque d’accidents s’ajoutent les menaces de l’extrême droite identitaire. © AFP.

    Dans les Alpes, les migrants fuient l’Italie de Salvini

  3. Pour la gauche en revanche, Steve Bannon est le diable en personne. Ce qui lui convient plutôt.

    Élections européennes: la méthode Steve Bannon

Chroniques
  • L’élection cachée

    Elections gâchées d’abord ; la première chose qui me frappe, dans la campagne nationale et européenne, c’est le poids de plus en plus lourd que pèsent les rumeurs, les fake news, les manipulations de toutes sortes. Plutôt que de mettre en avant un programme, les candidats se lancent dans des attaques plus ou moins masquées visant à discréditer l’adversaire. Un tel prendrait tel autre dans son équipe, lequel serait ceci ou cela… Il aurait dit que… L’argumentaire porte sur les intentions prêtées (ou volées), pas sur les propositions réelles et les actes. J’ai pointé l’importance que risque de jouer un personnage comme Steve Bannon dans la prochaine élection européenne  ; mais ce que Bannon joue à grande échelle (la manipulation, la désinformation, l’attaque personnelle…) est devenu le comportement de base.

    On aurait pu espérer que des élections rectorales dans une université se passent différemment ; les académiques et chercheurs, leurs étudiants, sont supposés...

    Lire la suite

  • Grève des contrôleurs aériens: le beurre et l’argent du beurre

    Depuis quelques jours, c’est un peu le monde à l’envers pour ceux qui ont une vue caricaturale de francophones qui cultiveraient la grève, ne jureraient que par l’actionnariat public et pour qui la protection des travailleurs relèverait du sacré.

    Jugez plutôt : le patron (wallon) de l’aéroport de Liège demande la privatisation de Skeyes, l’entreprise publique fédérale en charge du contrôle aérien, le ministre en charge des Aéroports à la Région wallonne, Jean Luc Crucke, vient de suspendre le...

    Lire la suite