Disparition de Sala: Cardiff juge le transfert du joueur de Nantes décédé «nul et non avenu»

PHOTO NEWS
PHOTO NEWS

Selon le quotidien britannique, Sala a signé un contrat avec Cardiff qui a été rejeté par la Premier League et est décédé avant la signature du contrat révisé, ajoutant qu’il existe un différend sur le fait qu’il ait accepté de signer le nouvel accord, ou non.

Une source proche de Cardiff a déclaré que l’accord stipulait que les autorités galloises et françaises du football devaient confirmer aux deux clubs que Sala « était enregistré comme joueur du Cardiff City FC et que le certificat de transfert international du joueur avait été rendu public », est-il également indiqué dans l’article.

Cette même source a déclaré que cela ne s’était pas produit avant la mort de Sala ajoutant que « l’accord de transfert entre Cardiff et Nantes était soumis à plusieurs conditions ».

« Si aucune (de ces conditions) n’était remplie, le contrat serait reconnu nul et non avenu, sans paiement dû. Nantes a proposé cette clause. Ils ont demandé la stricte notification de ces exigences », a-t-elle ajouté.

Nantes aurait l’intention de contester la version de Cardiff, affirmant que le club avait rempli les formalités administratives requises.

Réagissant à ce nouvel élément, un porte-parole de la FIFA a répondu qu’elle avait reçu le 26 février une plainte du FC Nantes concernant le transfert d’Emiliano Sala, que la procédure était en cours et qu’elle ne pouvait pas en dire plus à ce stade.

L’avion qui transportait Sala a disparu des radars le soir du 21 janvier au large de l’île de Guernesey. Son corps avait été retrouvé à bord de l’épave de l’avion, par 67 mètres de fond, et récupéré le 7 février, alors que celui du pilote de l’appareil, David Ibbotson, reste introuvable.

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. La Wallonie transfère une compétence du fédéral à partir du 6 mai.

    L’aptitude à la conduite sera désormais une compétence wallonne

  2. BXL

    Le bulletin des ministres bruxellois: discrète satis’ pour le gouvernement Vervoort

  3. 13 - Groekie - PXL Tech

    Notre assiette est promise à un avenir végétarien

Chroniques
  • Brexit: l’heure est à la glorification du passé britannique

    Par Marc Roche

    On allume la radio ou la télé ou on ouvre son journal. Et les petits matins d’un printemps ensoleillé deviennent blêmes. Après la trêve pascale, le grand-guignolesque feuilleton du Brexit a repris.

    Depuis la décision du Conseil européen, la Première ministre Theresa May y compris, d’étendre la date butoir du divorce au 31 octobre, une sorte de « drôle de guerre » prévaut au Royaume-Uni. A part quelques escarmouches par médias interposés, il ne se passe rien.

    En effet, la cheffe du gouvernement peut garder son poste jusqu’en décembre si elle le souhaite. Les négociations entre le gouvernement et l’opposition travailliste sont dans l’impasse. De nouveaux votes indicatifs doivent avoir lieu au Parlement, plus divisé que jamais. Les partis se préparent aux vraies-fausses élections...

    Lire la suite

  • Bulletin des ministres: la Belgique de fiston fait mieux que celle de papa

    Soixante-deux journalistes du « Soir », du « Standaard » et de « Bruzz » à Bruxelles se sont prêtés à l’exercice délicat d’attribuer une cote à tous les ministres francophones et flamands de ce pays. Nous publions ce mercredi les derniers bulletins. Un exercice qui contient certainement sa part de subjectivité mais qui livre d’intéressants enseignements. On constatera d’abord qu’en appliquant la même méthode d’évaluation, le gouvernement fédéral obtient une moyenne de 54 %, alors que Bruxelles atteint 59...

    Lire la suite