Européennes 2019: une coalition progressiste sous l’étendard du «Printemps européen» aux élections en mai

©Le Soir. L’ancien ministre grec des finances Yanis Varoufakis.
©Le Soir. L’ancien ministre grec des finances Yanis Varoufakis.

Le Printemps européen, une alliance transnationale de mouvements progressistes, a lancé lundi soir à Bozar sa campagne en vue des élections européennes de mai prochain. Emmenée par l’ancien ministre grec des Finances Yanis Varoufakis et le candidat malheureux à la présidentielle française Benoît Hamon, cette coalition a présenté les femmes et les hommes qui porteront son programme politique aux quatre coins de l’Europe lors du scrutin.

>Elections 2019: le PS approuve sa liste européenne emmenée par Paul Magnette

Aux cotés de Yanis Varoufakis, qui se présente en Allemagne sur la liste Démocratie en Europe, et de Benoît Hamon, qui se lance dans l’arène française sous l’étendard de Génération.S, des candidats se soumettront aux suffrages dans une dizaine d’autres pays, dont la Pologne, le Danemark, le Portugal, la Grèce ou encore la Belgique.

Outre leurs candidats, les différents mouvements coalisés au sein du Printemps européen ont présenté à Bruxelles les propositions de leur «New Deal pour l’Europe». Ce document, comptant une quarantaine de pages, énonce les principes fondamentaux et les politiques clés qu’ils envisagent.

Les membres de cette alliance affirment vouloir offrir des solutions immédiates aux crises politiques, sociales, économiques et écologiques que traverse aujourd’hui l’Europe. «Nos propositions peuvent être mises en oeuvre dès demain et sans qu’aucune modification des traités soit nécessaire», a souligné M. Varoufakis, en présentant quelques mesures du programme.

« Européens convaincus »

Parmi celles-ci, un programme d’Investissement Vert de 500 milliards d’euros annuel pour la transition écologique, un renforcement des pouvoirs du Parlement européen, la création d’un fonds pour éradiquer la pauvreté, ou encore l’application d’une Taxe sur les Transactions Financières (TTF).

«Nous sommes critiques envers l’Union européenne telle qu’elle fonctionne aujourd’hui, mais nous sommes aussi des Européens convaincus», a pointé Yanis Varoufakis, en précisant que l’objectif du Printemps européen n’était aucunement de désintégrer les institutions de l’UE, mais plutôt de permettre une reprise de leur contrôle par les citoyens.

En Belgique, huit femmes et huit hommes représenteront les listes - francophone et néerlandophone - «Be European Spring» lors du scrutin de mai. Ces listes citoyennes constituées à l’initiative de DiEM25 Belgique, en collaboration avec le Comité Génération.s Bruxelles-Europe (France) et le parti LIVRE (Portugal), seront emmenées par Laurent De Sutter et Rosita Allinckx.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Gordon Sondland, l’ambassadeur des Etats-Unis auprès de l’Union européenne, a confirmé dans sa déclaration préliminaire avoir imposé un «
quiproquo (donnant donnant)
» aux autorités ukrainiennes, sur ordre exprès du président américain.

    Destitution: Gordon Sondland, un témoignage catastrophique pour Trump

  2. Un patient infecté qui suit correctement son traitement peut en effet devenir «indétectable» et ne plus représenter de danger d’infection.

    Sida: comment gagner la bataille de la bithérapie

  3. belgaimage-140898853-full

    Les tweets prolétariens du Vlaams Belang

La chronique
  • Les tweets prolétariens du Vlaams Belang

    Les médias sociaux sont de toutes les époques. C’est une des conclusions d’un livre remarquable du professeur d’histoire, Maarten Van Ginderachter, de l’université d’Anvers. Dans son ouvrage The everyday nationalism of workers (Le nationalisme quotidien des travailleurs), il explique que le quotidien socialiste gantois Vooruit avait lancé à la fin du dix-neuvième siècle un « denier de la lutte », une liste d’abonnements pour soutenir la presse socialiste. Ce qui est intéressant à propos de ces listes, c’est que les donateurs pouvaient compléter leur don par une brève déclaration, généralement des messages courts ou 1 à 5 lignes dans un langage très familier. Ces déclarations étaient publiées dans une section séparée, et dans le Vooruit. Elles représentèrent rapidement jusqu’à un quart de l’espace total de la copie, publiée au moins deux fois par semaine, contenant à chaque fois plusieurs dizaines de déclarations.

    Une propagande efficace...

    Lire la suite

  • Colonies israéliennes: Trump s’assied sur le droit international

    Donald Trump aime créer la surprise. Lundi soir, il a cependant laissé à son fidèle secrétaire d’État Mike Pompeo le soin d’annoncer urbi et orbi que les États-Unis, soudain, changeaient d’avis sur la question des colonies israéliennes en territoires palestiniens occupés. Désormais, l’administration américaine estime que ces colonies ne sont pas, ou plus, contraires au droit international. Le tableau pourrait presque faire sourire : un milliardaire devenu président de la plus grande puissance au monde se lève un beau matin, et décide...

    Lire la suite