Bruxelles: environ 200 militants pro-climat ont passé la nuit dehors à la place du Trône

© Photo News
© Photo News

Environ 200 militants ont campé à l’extérieur durant la nuit de lundi à mardi place du Trône à Bruxelles, rapporte la RTBF. Depuis dimanche soir, plusieurs organisations ont appelé à la désobéissance civile en se postant rue de la Loi puis en s’installant à la place du Trône.

Le mouvement « Youth for climate » a d’ailleurs avancé la Marche pour le climat à ce mardi au lieu de jeudi en raison de l’actualité à la Chambre. Le gouvernement fédéral doit se prononcer ce mardi sur la révision de l’article 7 bis de la Constitution pour faire passer la loi climat. Les élèves partiront à 10h30 de la gare du Nord et se rendront jusqu’à la place du Trône, où se trouve le « Village du climat ».

Loi climat: contrairement au MR, l’Open Vld votera contre la révision constitutionnelle

«  Depuis 11 semaines, nous prenons le risque de rater les cours et certains d’entre nous mettent ainsi leur diplôme en jeu. Les hommes politiques ne comprennent pas qu’ils jouent avec notre avenir, ne nous écoutent pas et ne changent rien. Nous pourrions presque devenir dépressifs, mais nous allons continuer », a assuré Adélaïde Charlier de Youth for Climate.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Climat|Lois et règlements
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le patrimoine financier des Belges se montait au 31 décembre à 1.317,4 milliards d’euros, soit 22,4 milliards de moins qu’un an auparavant.

    Le patrimoine financier des Belges diminue pour la première fois en 10 ans

  2. BXL

    Le bulletin des ministres bruxellois: discrète satis’ pour le gouvernement Vervoort

  3. 13 - Groekie - PXL Tech

    Notre assiette est promise à un avenir végétarien

Chroniques
  • Brexit: l’heure est à la glorification du passé britannique

    Par Marc Roche

    On allume la radio ou la télé ou on ouvre son journal. Et les petits matins d’un printemps ensoleillé deviennent blêmes. Après la trêve pascale, le grand-guignolesque feuilleton du Brexit a repris.

    Depuis la décision du Conseil européen, la Première ministre Theresa May y compris, d’étendre la date butoir du divorce au 31 octobre, une sorte de « drôle de guerre » prévaut au Royaume-Uni. A part quelques escarmouches par médias interposés, il ne se passe rien.

    En effet, la cheffe du gouvernement peut garder son poste jusqu’en décembre si elle le souhaite. Les négociations entre le gouvernement et l’opposition travailliste sont dans l’impasse. De nouveaux votes indicatifs doivent avoir lieu au Parlement, plus divisé que jamais. Les partis se préparent aux vraies-fausses élections...

    Lire la suite

  • Bulletin des ministres: la Belgique de fiston fait mieux que celle de papa

    Soixante-deux journalistes du « Soir », du « Standaard » et de « Bruzz » à Bruxelles se sont prêtés à l’exercice délicat d’attribuer une cote à tous les ministres francophones et flamands de ce pays. Nous publions ce mercredi les derniers bulletins. Un exercice qui contient certainement sa part de subjectivité mais qui livre d’intéressants enseignements. On constatera d’abord qu’en appliquant la même méthode d’évaluation, le gouvernement fédéral obtient une moyenne de 54 %, alors que Bruxelles atteint 59...

    Lire la suite