Accueil Léna

50 ans après, l’agent orange continue d’infester le Vietnam

Aujourd’hui encore, l’herbicide utilisé par les Etats-Unis pendant la guerre du Vietnam touche les personnes par le biais des sédiments des cours d’eau et des lacs.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Au Vietnam, l’armée américaine a mené deux guerres, l’une contre le Viet Cong et l’autre contre la nature. Pour cette dernière, les militaires US eurent recours à des millions de litres d’herbicides pour s’en prendre à la jungle, refuge des communistes, et aux cultures de riz qui les nourrissaient. L’agent orange fut l’herbicide le plus utilisé.

Diverses études pointent qu’un demi-siècle après l’arrêt de son épandage, des restes extrêmement toxiques de ce désherbant perdurent dans les sols et dans les sédiments, d’où ils intègrent la chaîne alimentaire.

C’est le président Kennedy qui, dans le cadre d’une nouvelle stratégie visant à empêcher l’effondrement du Sud-Vietnam sous la pression des nationalistes et communistes du Nord, a ouvert la voie à la plus grande guerre chimique de l’histoire.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Art Christian, dimanche 7 avril 2019, 9:30

    Le Soir aurait-il supprimé le job de correcteur ? Confondre la guerre du Vietnam et la secondaire mondiale cela ne fait pas très sérieux.

  • Posté par Spilman Marie-Anne , samedi 6 avril 2019, 21:42

    Pour rappel, le Vietnam est un important production de produits d'aquaculture : les crevettes, le Pangasius et le tilapia. Bon appétit ... Constant Depièreux

  • Posté par Stinglhamber Xavier, samedi 6 avril 2019, 19:44

    Mon beau-fils Nathan, aujourd'hui âgé de 22 ans, adopté par ma compagne et son ex-mari en 1996, natif de la montagne au Vietnam, souffre depuis sa naissance de problèmes pulmonaires attribués par les médecins à ce P..... d'agent orange. Chaque année, il doit passer quelques temps en hopital pour un check-up complet. Merci Kennedy ...! heureusement qu'en Belgique, nous avons d'excellents médecins et personnels soignants.

  • Posté par Philippe Christian, vendredi 5 avril 2019, 14:10

    Pour y avoir passé pas mal de temps, je souhaiterais apporter un bémol à cet article. L'agent orange a effectivement bon dos ! En effet, s'il a certainement du être efficace durant la Guerre et encore à des endroits bien ciblés le long du 17ième parallèle, je peux vous garantir qu'il a été bien copieusement remplacé bien plus tard par des produits chimiques désormais interdits en Europe et autres contrées dites civilisées. Les géants de la chimie ont bien évidemment saisi cette merveilleuse opportunité pour livrer leur dioxine interdite dans ces pays dits émergeants dont fait partie le Vietnam qui m'est très cher. Voilà le premier enjeu pour ces pays : arrêter la pollution. Même pas nettoyer l'existant mais arrêter de polluer dans une démarche éducative qui commence à l'école. Le débat écologique en Europe est débile par rapport au chantier vertigineux que représente la pollution en Asie. C'est là que ça doit se passer !!! Agent Orange... rien n'est moins sûr ! Je ne me suis baigné qu'une seule fois dans la pourtant magnifique Baie de Ha Long : la Mer de Chine est un cloaque invraisemblable dû au dégazage des pétroliers. Il faut soigneusement éviter les nappes en nageant, au risque de se prendre une tasse d'hydrocarbures. Agent Orange... allez sur place, vous verrez !!!

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs