Accueil Société

Grand format - Etre imam, c’est aussi être psy, conseiller conjugal, père...

En Belgique, on compterait 600 imams dont 67 reconnus, donc fonctionnaires de l’Etat. Qui sont-ils ? A quoi ressemblent leurs journées ? Reportage dans les pas de Chafik Oussar, imam à Verviers. De la prière de l’aube, à celle de la nuit.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 1 min

On a questionné leur responsabilité dans la radicalisation des jeunes. On exhume régulièrement des vidéos de prêches haineux de l’un ou l’autre. On ne cesse d’appeler, depuis les rangs politiques et sociétaux, à la mise en place d’une formation en Belgique, pour cesser de les « importer ». Les imams sont devenus des personnages récurrents de l’actualité. Mais qui sont-ils ? Et à quoi ressemblent leurs journées ? Nous avons passé (presque) 24 heures dans la vie d’un imam : de la prière de l’aube à celle de la nuit.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Fuld Daniel, mercredi 3 avril 2019, 14:00

    Les personnes dont on parle dans cet article sont des exceptions parmi des exceptions sur le plan de leur formation. 67 imans reconnus sur 600... il reste pas mal de travail à faire.. La très grande majorité ne sont pas nés en occident et sont culturellement éloignés de nous. De plus une partie non négligeable sont financés par d'autres pays. L'antisémitisme, l'homophobie, la primauté des règles de la communauté (l'oumma) sur les lois … tout cela suscite méfiance … Un encadrement devra être maintenu et toutes les bonnes volontés encouragées.

  • Posté par swingedau olivier, mercredi 3 avril 2019, 12:09

    info ou propagande ?

  • Posté par NOBEN Karl, mercredi 3 avril 2019, 16:59

    La propagande, c'est manipuler (i.e. tromper sciemment et en occultant le caractère trompeur) dans le but d'imposer par la contrainte. Voir de la propagande dans l'expression de tendances minoritaires, c'est avant tout une question d'état d'esprit du lecteur... Il n'y a pas de police politique qui veille a l'adhésion des infos diffusées par Le Soir...

Aussi en Société

Un nouveau code pénal présenté avant cet été, mais sans le féminicide

Le ministre de la Justice annonce vouloir passer la réforme du code pénal en première lecture avant l’été. Si celui-ci, vieux de plus de 150 ans, doit être dépoussiéré et mieux organisé, ses auteurs estiment qu’il faut être prudents avec la notion de féminicide, que certains souhaitent y intégrer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs