Accueil Opinions Éditos

Dumping social: un rêve européen à ré-enchanter

Le Parlement européen ne parvient décidément pas à s’entendre sur des mesures de lutte contre le dumping social chez les transporteurs routiers.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Economie Temps de lecture: 3 min

Nous les voyons chaque jour, ces camions immatriculés en Slovaquie ou en Roumanie, entre autres, dont les flux irriguent nos routes. Nous les voyons aussi, le soir venu, s’agglutiner sur des parkings pour y passer la nuit. Parfois, nous jetons un œil distrait au chauffeur, en nous demandant peut-être si c’est avec ses enfants restés au pays qu’il converse au téléphone, et depuis combien de temps il n’est plus rentré chez lui.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Deckers Björn, jeudi 28 mars 2019, 12:51

    Il faut donner du temps au temps. Le processus devrait être celui-ci sur le long terme. Dans un premier temps, les pays de l'Est développe leur économie dans la concurrence européenne. Du coup, les standards sociaux et économiques sont relevés et progressivement la concurrence s'éteint. Mais ce processus a clairement besoin d'un coup de pouce. Il faut utiliser la majorité qualifiée pour fixer des normes sociales sur l'ensemble de l'Union européenne. Et en particulier, il faut déchirer la directives des travailleurs détachés qui est un non sens absolu, une légalisation de la fraude fiscale et sociale, ni plus ni moins! De ce point de vue et malgré l'implication sincère de Marianne Thyssen et plus tard d'Emmanuel Macron, la législature qui s'achève est un échec patent qui en effet, ne va certainement pas faire grandir l'attrait de l'UE dans le cœur des européens...

  • Posté par NOBEN Karl, jeudi 28 mars 2019, 19:20

    Il ne faut pas trop rêver, l'Europe est un continent sans croisssance, augmenter le niveau de vie des uns passera par une baisse du niveau de vie des autres. La question sera surtout de savoir si la victime sera la classe supérieure ou la classe "moyenne" voire "moyenne inférieure" comme cela en prend manifestement le chemin...

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs