Bruxelles: environ 200 jeunes mobilisés pour la révision de l’article 7 bis de la Constitution

Bruxelles: environ 200 jeunes mobilisés pour la révision de l’article 7 bis de la Constitution

Bruits de casseroles, coups de sifflet, roulements de tambour… Environ 200 jeunes « plus chauds que le climat » ont fait entendre leur voix ce jeudi à la rue de l’Enseignement à Bruxelles en soutien à la loi climat.

Ce qu’ils veulent ? « Climat justice ! », scandent-ils en chœur vers 12h30 alors que la Chambre se réunit en séance plénière cette après-midi pour voter la révision de l’article 7 bis de la Constitution. Or, il n’y a actuellement aucune majorité dégagée du côté des partis flamands, l’Open VLD, le CD&V et la N-VA bloquent.

Theo Francken: «La loi climat, c’est du vent»

Si la révision de l’article est rejetée, la loi climat risque d’être enterrée.

« Le manque d’action des partis flamands »

« Ces partis flamands n’ont juste pas envie de bouger, il y a clairement un manque de volonté de leur part », soutient Ludovic Voet, responsables des jeunes CSC. « La mobilisation est partout dans le pays, autant du côté wallon que du côté flamand », indique-t-il.

Ouvertement opposé à la révision de l’article 7 bis, l’Open VLD a notamment affirmé que la loi climat était « une coquille vide, sans mesure concrète ».

Climat: comment faire un bon slogan ?

« La loi climat est effectivement un symbole. Elle n’est pas suffisante mais c’est un premier pas, un premier outil qui permettra de mettre en place davantage de mesures ambitieuses », souligne le militant.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous