Brexit: une perte de 2,3% pour le PIB belge

©AFP
©AFP

La banque nationale belge estime que le scénario du pire sur le Brexit provoquera une perte de 2,3 % de PIB de la Belgique*, a détaillé jeudi matin Hans Geeroms, économiste à la BNB, soit environ 9,8 milliards d’euros.

L’impact sera de 0,4 % dans le scénario le plus favorable (1,9 milliard) et 0,9 dans un troisième scénario, intermédiaire.

« La Belgique est parmi les pays les plus touchés, a-t-il rappelé. C’est assez dramatique, c’est le prix que les Belges vont payer pour une décision des Britanniques de quitter le marché unique. »

La Belgique avait évoqué en janvier un recours au fonds européen d’ajustement à la mondialisation pour faire face à l’impact du Brexit, soit un fonds d’urgence disponible pour aider les personnes ayant perdu leur emploi par exemple lorsqu’une grande entreprise ferme ou que la production est délocalisée.

Interrogé pour savoir s’il prévoyait des licenciements massifs à cause du choc économique, le Premier ministre belge, Charles Michel, a dit qu’il était difficile de mesurer l’impact de manière prévisible, puisque les contours de la relation future avec le Royaume-Uni restent à ce stade inconnus. « On va travailler de manière acharnée pour que (cette relation) reste étroite sur tous les plans », a-t-il dit.

*Une précédente version de l’article mentionnait le pouvoir d’achat d’après une déclaration erronée de la BNB. Il s’agit bien du produit intérieur brut.

Sur le même sujet
brexitEmploiBelgique
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous