Michel Preud’homme avant Standard – Antwerp: «Faire mieux face à nos cinq adversaires que lors de la phase classique»

Michel Preud’homme avant Standard – Antwerp: «Faire mieux face à nos cinq adversaires que lors de la phase classique»
Photo News

Michel Preud’homme a connu une préparation compliquée. S’il a retrouvé, vendredi à l’entraînement, Razvan Marin, Gojko Cimirot et Moussa Djenepo, Guillermo Ochoa n’était toujours pas rentré. « C’est le football moderne », souligne, philosophe, le coach liégeois qui a donc dû fractionner le travail puisqu’il a récupéré ses 14 internationaux au compte-goutte. « On a montré des analyses vidéo et des statistiques une fois, puis une deuxième et enfin une troisième. C’est ainsi. C’est simplement dommage qu’on doive jouer ce premier match face à l’Antwerp vendredi. Avoir un jour de préparation supplémentaire n’aurait pas été du luxe. Encore heureux, finalement, qu’on évolue à Sclessin et pas en déplacement… »

A quelques heures du lancement des Playoffs 1 qu’il affectionne, Michel Preud’homme attend beaucoup de ses joueurs. « L’objectif, ce sera de faire mieux face à nos cinq adversaires que lors de la phase classique. Ce serait déjà positif pour moi ». Le Standard avait alors réalisé un bilan de 10 points sur 15 à Sclessin, le FC Buges et Genk faisant mieux, et… 1 point sur 15 en déplacement. « Il faudra être meilleur tant à la maison qu’à l’extérieur… »

Lorsqu’on lui demande si c‘est un avantage de débuter à Sclessin face à l’Antwerp, MPH botte logiquement en touche. « Quel est le meilleur moment pour affronter tel ou tel adversaire ? C’est très compliqué de répondre. J’ai été champion avec le FC Bruges après avoir débuté en déplacement. Et l’Antwerp possède un meilleur bilan à l’extérieur qu’à domicile. Les dix matches qui nous attendent, on devra quand même tous les jouer. Je le répète, ce que j’aurais préféré, c’est de débuter cette compétition un jour plus tard… »

L’Antwerp ? C’est précisément le dernier adversaire qui était venu s’imposer en bord de Meuse. « C’est une équipe physique et cela ne me pose aucun problème lorsque cela reste dans la norme », confie Preud’homme. « Mais les Anversois ont aussi d’autres qualités dont il faut tenir compte. Lors de notre déplacement à Deurne, on n’avait pas mal joué… »

Le groupe du Standard

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous