Accueil Belgique

Devant la progression de Daesh, l’opposition doute de la pertinence du retour des F-16 en Irak

Alors que les six F-16 belges rentrent au pays ce jeudi, et qu’ils pourraient repartir combattre Daesh en 2016, les partis de l’opposition souhaitent une évaluation de la mission belge au Moyen-Orient.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Jeudi, vers 14h30, les six F-16 qui avaient quitté la Belgique le 26 septembre pour la Jordanie, pour prendre part à l’opération « Desert Falcon » en Irak, seront de retour. Après neuf mois de mission au sein de la coalition internationale qui combat, sous commandement américain, les djihadistes de Daesh (« Etat islamique »), l’armée belge a mis fin à l’intervention belge. Bilan : 286 bombes larguées sur des positions djihadistes, aucun dommage collatéral enregistré, et un coût total de 52,4 millions d’euros (à la date du 20 avril).

La fin de la mission belge était prévue : le gouvernement avait débloqué pour 2015 des moyens budgétaires jusque fin juin seulement.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs