Accueil Économie

Le salon de l’auto démarre sans malaise apparent

L’enquête visant Renault et le coup de gueule lancé par Test-Achats à propos de la consommation des véhicules ne plombe pas le Salon de l’auto, malgré des grincements de dents discrets en coulisses.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

L’annonce de perquisitions chez Renault et la publication de chiffres de consommation peu flatteurs par Test-Achats interviennent alors que le Salon de l’auto vient d’ouvrir ses portes au public à Brussels Expo, dans un grand ballet de carrosseries étincelantes. On pourrait donc s’attendre à un gros malaise sur les stands des constructeurs. Pourtant, ce n’est pas ce sentiment qui a transparu lors de notre visite, ce jeudi après-midi. Mais il faut préciser que la toute grande foule n’est pas attendue avant ce week-end et que les informations défavorables au secteur circulaient encore peu parmi les vendeurs et les hôtesses. Sauf, bien entendu, chez les premiers concernés…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs